8 conseils pour une Halloween sans drogue pour vos enfants

breaking-bad_halloween_sucre_nutrition_drogue

 

Écrit par

Alexandre Labelle B.Sc.

La fête de l’Halloween a bien évolué depuis son apparition il y a de cela plusieurs centaines d’année. À la base une fête religieuse, c’est maintenant une occasion pour se déguiser et, si vous êtes un enfant, de passer de maison en maison pour récolter des friandises.

Malheureusement, avec l’épidémie d’obésité à laquelle nous faisons face et à l’augmentation des cas de surpoids et de diabète infantile, il est évident que quelque chose cloche au niveau alimentaire et bien que l’Halloween à elle-seule ne puisse justifier tout cela, elle a quand même son impact.

Le sucre est probablement la drogue la plus répandue au monde, causant le plus de problèmes de santé sur la planète. Nous savons même que le sucre stimule les même récepteurs que la cocaïne au niveau du cerveau.

cocaine-sucre
What Happens to Your Brain on Sugar, Explained by Science Image Credit: Wikimedia Commons

Voici donc 5 conseils pour aider vos enfants à passer une Halloween qui aura un moins gros impact négatif sur leur santé !

1- Manger un repas nutritif avant la récolte

 

En effet, si vous donner à votre enfant un repas riche en nutriment, contenant des légumes, des bons gras et une source de protéine de qualité, l’impact des sucreries qu’il mangera plus tard en soirée en sera diminué. De plus, en utilisant cette stratégie, vous éviterez que votre enfant ne s’empiffre, car il n’aura probablement pas une grande faim et sera satisfait avec seulement quelques friandises.

2- Manger une collation santé juste avant de manger les sucreries

Donnez à votre enfant une collation telle que quelques noix, morceaux de fromages, petits morceaux de viandes ou légumes juste avant de lui laisser manger ses friandises. Cela aura pour effet, encore une fois, de diminuer son appétit en plus de ralentir la digestion du sucre contenu dans les bonbons, diminuant ainsi l’impact de ceux-ci sur votre bambin.

3- Courir l’Halloween moins longtemps

Coupez votre temps de récolte de bonbons de moitié et au lieu de remplir 3 taies d’oreillers, remplissez-en juste une et retournez à la maison distribuer des bonbons avec votre enfant.

Il pourrait même redistribuer les bonbons qu’il n’aime pas au fur et à mesure ! 😉

4- Trier les bonbons

Après avoir récolter le butin, triez les bonbons avec votre enfant et demandez-lui de choisir ses favoris. Vous pourrez par la suite jeter le reste, les redistribuer ou encore les apporter à votre travail et laisser vos collègues vous maudire en sabotant leurs efforts pour perdre du poids.

De plus, en triant les bonbons avec vos enfants, vous pourrez vous assurer qu’il n’y a pas d’aiguilles, de seringues, de lames de rasoirs ou tous autres ignominies inimaginables pouvant mettre la sécurité de votre enfant en danger.

5- Limite de bonbons

Instaurez une limite quotidienne de bonbons afin d’éviter les enfants de s’empiffrer de sucre. Vous pourriez mettre une limite simple comme 2-3 friandises, et seulement après un repas ou une collation saine. Vous devriez aussi avoir une limite de jours, comme par exemple 1 semaine d’Halloween où les enfants ont droit à 2-3 sucreries par jour, ou bien 1 sucrerie au choix à tous les samedis. Il ne devrait cependant pas y avoir des bonbons de façon régulière sur une longue période de temps.

6- Cacher les bonbons

Dissimulez les friandises à un endroit inaccessible de vos enfants et ils les oublieront bien rapidement une fois l’excitation du moment passée. Comme on dit, loin des yeux, loin du cœur. Ce sera donc moins facile pour eux de se gaver de sucre que s’ils y ont accès facilement à tout moment.

7- Faire de plein de sucreries à la dernière minute

Plutôt que d’acheter les boites et sacs de bonbons à leur sortie dans les commerces au moins de juillet (sarcasme sur le fait que ça sort beaucoup trop tôt dans les commerce), acheter les à la dernière minute. Il y aura donc beaucoup moins de tentation, autant pour les enfants que pour vous-mêmes, car avouons, bien des parents mangent la moitié des bonbons de leurs enfants et sont donc aussi coupables qu’eux de gavage de sucre.

8- Instaurer de nouvelles traditions d’Halloween

On garde le meilleure pour la fin et on vous propose l’option la plus santé en dernier !

Pourquoi ne pas éliminer bonbons et avoir d’autres traditions à la place ?

En voici quelques exemples :

  • Soirée costumée, film d’épouvante et collation de graines de citrouilles rôties
  • Lecture d’histoire effrayante et décoration de citrouille
  • Jouer à un jeu sur la thématique de l’Halloween (ex. Le loup-garou)
  • La sorcière de l’Halloween qui échange les bonbons en jouets
    • Votre enfant sera bien content d’avoir un nouveau jouet en échange de son butin de bonbons et sa santé n’en sera que meilleure !