Réduisez votre apnée du sommeil par l’entraînement

Article écrit par
Jérémie Béland_Kinésiologue_kinésithérapeute_naturothérapeute_Spécialiste Santé
Jérémie Béland, B.Sc. DESS FLT PN
Kinésiologue, Kinésithérapeute, Naturothérapeute
Spécialiste en thérapie des blessures et des douleurs

 

Si vous êtes tannés de porter un masque pour bien dormir, sachez que c’est possible de diminuer ou d’enrayer votre apnée du sommeil.

apnée_sommeil_CPAP

Aujourd’hui, nous allons explorer un des bienfaits de l’activité physique et de l’entraînement. Il sera question de vous résumer la méta-analyse1 portant sur ce trouble du sommeil2.

Qu’est-ce qu’une méta-analyse?

« La méta-analyse permet de synthétiser les résultats des essais thérapeutiques répondant à une question thérapeutique donnée. »1

En regroupant de nombreuses études scientifiques, selon des critères préétablis, cela permet d’avoir plus données pour avoir une meilleure opinion sur un sujet particulier.

Les effets du l’apnée du sommeil

Voici une liste de conséquences que vous pourriez ressentir si vous faites de l’apnée du sommeil :

  • Fatigue durant la journée
  • Difficulté de concentration
  • Problématiques cardiovasculaires
  • Problèmes métaboliques
  • Diminution de la tolérance au glucose

Qu’est-ce que l’apnée du sommeil?

Dans cet article, il sera question du type d’apnée qui se nomme SAOS, soit le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (ou en anglais OSA, obstructive sleep apnea). Ce type d’apnée est caractérisée par l’obstruction répétitive des voies respiratoires durant votre sommeil.

Quoi faire?

Selon l’ « American Academy of Sleep Medicine », le CPAP (continuous positive airway pressure) est une des méthode recommandée.

Toutefois, il est également indiqué que la perte de poids serait également efficace.

De plus, l’activité physique (entraînement, sport & autres exercices physiques) peuvent améliorer grandement les problématiques d’apnée obstructive du sommeil. L’exercice physique est aussi efficace pour diminuer la sévérité des apnées centrales du sommeil chez les patients ayant des arrêts cardiaques chroniques. En effet, l’activité physique vigoureuse est associée avec une diminution du risque d’apnée SAOS.

*** De plus, les effets positifs de l’activité physique sur
l’apnée du sommeil sont indépendants de la perte de poids! ***

Autres bénéfices de l’entraînement

L’entraînement a aussi été démontré pour aider aux séquelles de l’apnée obstructive du sommeil comme les maladies cardiovasculaires, la diminution de la tolérance au glucose et la fatigue. Vous aurez donc moins de problématiques de santé et plus d’énergie si vous bougez plus.

Conclusion

BOUGEZ PLUS! ?

Vous devriez suivre, au minimum, les recommandations de l’organisme mondial de la santé (OMS).

 

Référence