4 trucs pour un corps d’été sexy – Partie 2/4: Sommeil

Article écrit par
Jérémie Béland_Kinésiologue_kinésithérapeute_naturothérapeute_Spécialiste Santé
Jérémie Béland, B.Sc. DESS FLT PN
Kinésiologue, Kinésithérapeute, Naturothérapeute, Posturologue, Auriculothérapeute
Spécialiste en thérapie des blessures et des douleurs

 

Dans la partie 1, vous avez vu des trucs de nutrition pour une perte de gras et avoir un corps sexy pour l’été.

Dans cette partie 2, c’est au tour de voir les impacts de votre sommeil sur votre perte de gras pour vous donner cette silhouette sexy.

Truc #1 – Minimiser la lumière bleue

La lumière bleue semble diminuer la mélatonine et pourrait potentiellement contribuer au développement du cancer, du diabète, des maladies cardiovasculaires et de l’obésité.

Quoi faire ?

  • Vous pouvez utiliser des lunettes bloquant davantage la lumière bleue.
    Voici plusieurs types (nous ne les avons pas testées) : https://amzn.to/2JqoQUY
    ou ici : https://lowbluelights.com/
  • Utilisez un filtre de lumière bleue gratuit pour vos écrans
    1. Cellulaire : Twilight (Android) ou Déjà intégré pour les Iphone
    2. Ordinateur : F.Lux

Truc #2 – Dormez plus

Moins vous avec d’heures de sommeil par nuit, moins vous risquez de perdre du gras facilement. Moins de sommeil = Plus le goût de manger du sucre = Prise de poids

Lisez notre article Perte de poids et sommeil pour en savoir plus.

Sur le côté psychologique : Moins de sommeil = Plus de fatigue = Moins d’énergie et de motivation pour bouger = Plus sédentaire = Moins de perte de gras

Truc #3 – Dormez mieux

Il est important de dormir un nombre d’heure adéquat. Toutefois, il est aussi important que ces heures de sommeil soient les plus récupératrices possibles.

Si vous tournez dans le lit toute la nuit ou vous vous réveillez 4 fois par nuit, cela sera moins efficace pour que votre corps récupère.

Certains font de l’apnée du sommeil . Certains feront de la haute pression. Lorsque vous avez des facteurs du syndrome métabolique, vous avez plus de difficulté à gérer vos glucides et vos aspects santé.

Truc #4 – Perdez du gras au ventre en dormant plus

Plusieurs habitudes de vie sont importantes pour votre corps d’été sexy.

Un des aspects importants est le cortisol, l’hormone du stress, puisqu’il a tendance à augmenter le gras au ventre.

Qu’est-ce qui fait augmenter le cortisol ? …………………….. Un mauvais sommeil !

Dormez plus, récupérez mieux et vous perdrez plus facilement votre gras abdominal.

Conclusion

Dormez plus.

Dormez mieux.

Suivez les 14 commandements pour bien dormir.

Perdrez du gras.

Soyez sexy pour l’été.

Références

  1. http://plus.lapresse.ca/screens/a4844dcc-6324-4004-ad98-b5e361159d37__7C__u64~SPe8RQHl.html
  2. https://www.health.harvard.edu/staying-healthy/blue-light-has-a-dark-side
  3. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22402738
  4. https://www.webmd.com/diet/sleep-and-weight-loss#1
  5. https://yurielkaim.com/cortisol-and-belly-fat/
  6. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9415946

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.

Un de nos spécialiste pourra vous guider dans l’accomplissement de vos objectifs :

  • Perte de poids / Perte de gras
  • Gain de masse musculaire / Hypertrophie
  • Optimiser votre santé générale
  • Bouger sans douleurs (thérapie des blessures)
  • Rester en forme / Tonifier

ÉvaluationEntraînementNutritionSaines habitudes de viePosture et traitement

Comment manger plus sans grossir ?

Article écrit par
Jérémie Béland_Kinésiologue_kinésithérapeute_naturothérapeute_Spécialiste Santé
Jérémie Béland, B.Sc. DESS FLT PN
Kinésiologue, Kinésithérapeute, Naturothérapeute
Spécialiste en thérapie des blessures et des douleurs

 

Pour perdre du poids, la plupart des gens diminuent leur apport alimentaire, soit une diminution calorique. Toutefois, si vous bougez moins, vous pouvez moins manger de calories, plus votre métabolisme est lent.

Le gym… la solution?  

En se disant que vous allez vous entraîner au gym, vous allez augmenter votre effort physique intense. Cela se traduit, en moyenne, par 3-4 entraînements par semaine.

Un entraînement vigoureux se traduit par 300-600 calories par heure, soit 900-2400 calories dépensée par semaine. C’est bien! Ça vous permet de manger plus, soit l’équivalent de 128-342 calories de plus par jour. Ça équivaut à votre shake post-entraînement pour votre récupération. Alors pourquoi s’entraîner si vous reprenez vos calories tout de suite après?

Il ne faut pas oublier que votre métabolisme sera plus actif et tous les bienfaits santé de l’activité physique.

Conclusion : OUI! Faites des efforts intenses. Le gym est excellent.

Quoi faire de plus?

S’entraîner, c’est excellent. Mais pour optimiser votre santé et votre perte de gras, restez actif au quotidien.

Cliquez ici pour voir les différentes activités physiques et les calories dépensées par 30 minutes.

Augmentez votre activité physique générale.

activités_calories

Vous dépensez 3x plus de calories / heure en cuisinant qu’en regardant la télévision.

Vous n’avez donc pas besoin de faire des activités physiques intenses tout le temps :

  • Jouer avec les enfants
  • Faire le ménage
  • Cuisiner
  • Jardiner
  • Danser
  • Faites des promenades
  • Faire la vaisselle
  • Etc.

L’activité physique peut compter de 30-50% de votre dépense calorique par jour. Cela peut donc être quelque chose d’important afin de ne pas se priver au niveau alimentaire.

Ce n’est pas qu’une question de calories

Plus vous êtes actifs, plus votre métabolisme sera efficace à brûler les gras également.

Généralement, votre niveau d’énergie sera mieux, votre concentration au travail / à l’école, votre bien-être sera amélioré, etc.

 

Le but de cet article est de vous rappeler de bouger davantage au quotidien, puisque c’est quelque chose que nous avons tous tendance à oublier pour la perte de poids parmi :

  • L’entraînement
  • La nutrition
  • Le sommeil
  • Le stress

 

 Top 5 de nos articles de l’année 2017

 

Écrit paralexandre labelle_posturologue_nutrition_auriculothérapie

Alexandre Labelle

 

2018 est déjà entamé depuis près de 3 semaines et nous avons déjà commencé à produire de nouveaux articles, vidéos et contenus divers sur l’entraînement, la nutrition, la thérapie et la santé en général. En l’honneur de cette nouvelle année qui commence, je voulais prendre le temps de vous partager mes 5 articles préférés qui ont marqué 2017.

Quelle belle année ce fût! On a couvert plusieurs sujets comme la perte de poids, le stress, la posture, la mâchoire, la cellulite, les commotions cérébrale, le ganoderma, le lait doré, les menstruations, le cancer et beaucoup, beaucoup plus. Je voulais être certain que vous n’ayez pas manqué nos points marquants de l’année, alors je les ai tous répertoriés ici. J’espère que vous avez aimé le contenu et si vous avez des questions n’hésitez pas à nous écrire!

1.    5 étapes pour un cycle menstruel sans douleur

Si vous avez beaucoup de douleur lors de vos menstruations ou que vous avez plusieurs symptômes désagréables, vous ne voulez pas manquer cet article! Il y a sûrement un truc dans cette liste qui pourra vous aider. Pour en savoir plus, cliquez sur le lien ci-haut.

2.    Stress à plat, ventre plat : 9 méthodes pratiques

Avec tous les stress que nous vivons de nos jours, il peut en résulter une prise de poids ainsi que d’autres problèmes de santé. Prenez le temps d’apprendre et de pratiquer une de ces 9 méthodes saura définitivement vous permettre de diminuer la charge du stress sur vous et vous aider à perte du gras et améliorer votre santé.

3.    Le Ganoderma, roi des herbes et superaliment santé

Champignon aux nombreuses vertus, superaliment numéro un au monde, découvrez dans cet article pourquoi vous devriez probablement commencer à consommer du ganoderma (reishi).

4.    Le modèle de l’assiette parfaite

L’alimentation n’a pas besoin de toujours être compliquée. Comme des centaines de clients, découvrez dans cet article le modèle de l’assiette parfaite de Spécialiste Santé qui aide à avoir un poids sain et une meilleure santé!

5.    Pourquoi mâcher de la gomme peut être la cause de vos douleurs

Mâcher de la gomme est une habitude commune et banale pour plusieurs, pourtant elle peut avoir des répercussions énormes sur votre posture et vos douleurs. Découvrez-le en cliquant sur le lien plus haut.

 

BONUS

10 choses qui bloquent la perte de poids

Bien que l’alimentation et l’activité physique soit 2 facteurs très important dans une perte de poids, il peut arriver qu’on n’y arrive pas ou qu’on atteigne un plateau. Lisez dans cet article des choses pas nécessairement communes qui peuvent empêcher la perte de gras.

 

En vous souhaitant tous santé et bonheur!

Pourquoi mâcher de la gomme peut être la cause de vos douleurs

Écrit par

Alexandre Labelle B.Sc.
Kinésiologue – Naturothérapeute – Posturologue – Auriculothérapeute

entraineur-alexandre labelle - kinésiologue - nutrition

Mâcher de la gomme peut littéralement causer une panoplie de douleurs dans le corps. Que ce soit pour le goût, pour avoir meilleure haleine, pour arrêter de fumer ou simplement par habitude, mâcher de la gomme peut avoir des répercussions importantes sur votre corps.

Mâcher de la gomme est en fait une parafonction de la sphère buccale, c’est-à-dire un comportement anarchique jamais finalisé qui n’a pas lieu d’être, au même titre que la succion digitale ou linguale, l’onychophagie (ronger ses ongles), les tics de mordillements et le bruxisme (serrer et grincer les dents).

La cause

Cette parafonction aura comme conséquence d’amener éventuellement une dysfonction de l’appareil temporo-mandibulaire (ATM) appelée une dysfonction temporo-mandibulaire DTM), c’est-à-dire une dysfonction de la mâchoire.

Une dysfonction temporo-mandibulaire causée par une de ces parafonctions se caractérisera par une contracture unilatérale d’un muscle de la mâchoire. La mâchoire étant innervé par une des branches du nerf trijumeau, il y aura donc une perturbation au niveau de l’œil puisque celui-ci est aussi innervé par le nerf trijumeau.

C’est cette perturbation qui entraînera un changement de posture drastique pouvant causer des douleurs. Les muscles de la colonne se réajusteront pour faire face à ce déséquilibre au niveau de l’œil et il sera ainsi possible de constater une épaule plus haute que l’autre, une hanche plus haute que l’autre et parfois des rotations aux épaules et aux hanches.

Les symptômes

Les symptômes sont nombreux, mais on remarquera souvent une sensation de courbature ou de douleur au réveil, un cou tendu, une épaule qui fait mal, le bas du dos sensible ou encore la mâchoire crispée.

Un DTM peut aussi se remarquer par un bruit au niveau de la mâchoire (claquement ou crépitement), d’une limitation de l’ouverture de la bouche, de nausées le matin, de maux de têtes des 2 côté de la tête, d’un serrement de la gorge ou de la poitrine, d’instabilité et de raideur.

Quoi faire

La mâchoire est faite pour manger de temps en temps et parler et non pas pour mastiquer sans arrêt. Il est donc important, pour ne pas développer de troubles posturaux et de douleurs, de cesser de mâcher de la gomme.

Si c’est pour l’haleine, il existe des menthes que vous pouvez prendre ou des vaporisateurs buccaux (spray). Sinon une bonne brosse à dent et de la pâte à dent et le tour est joué.

Finalement, une fois une dysfonction temporo-mandibulaire en place et que vous avez déjà des symptômes, il est possible de relâcher les muscles tendus de l’articulation. En clinique nous le faisons régulièrement à l’aide de l’auriculothérapie, une méthode puissante qui agit directement sur le système nerveux, enseigné à l’université en Europe et approuvé par l’OMS, après avoir identifié de problème grâce à des méthodes cliniques de posturologie.

Voici un exemple de trouble de la posture engendré par une dysfonction temporo-manibulaire que nous avons corrigé en auriculothérapie:maxime beaudin_spécialiste santé_posture_2

10 choses qui bloquent votre perte de poids

Écrit parentraineur-alexandre labelle - kinésiologue - nutrition

Alexandre Labelle B.Sc.

 

La perte de poids peut être une ardue pour plusieurs personnes. Certains croient même qu’il leur sera impossible d’y parvenir vu leur échec du passer. Ils ont tout essayé et ils ont beau manger moins et bouger plus, l’aiguille sur la balance ne bouge pas d’un poil.

 

Voici donc 12 choses auxquelles vous n’avez peut-être pas pensé qui peuvent vous empêcher de perdre du poids :

1-     Mauvaise hydratation

Vous ne buvez tout simplement pas assez d’eau! Selon notre expérience, c’est probablement une des plus grandes carences chez la plupart des gens. L’importance de bien s’hydrater est sous-estimé dans la santé et le maintien d’un poids sain.

Pour en apprendre plus, cliquez-ici.

2-     Une intolérance alimentaire

Les sensibilités alimentaires sont de plus en plus fréquentes et peuvent vous empêcher d’avoir les résultats escomptés. Si vous n’avez pas de résultats, pensez à faire le test et voir s’il n’y aurait pas un aliment qui vous nuit au niveau de votre santé.

3-     Manque de sommeil

Le sommeil est probablement la 2e plus grande carence que l’on remarque chez nos clients. En effet, plusieurs cumulent des manques de sommeil ou ont simplement un sommeil inadéquat, ne leur permettant pas de bien récupérer et d’avoir des fonctions biologiques optimales.

Pour en savoir plus, cliquez-ici

4-     Trop de stress

Le stress peut être extrêmement bénéfique dans la vie, comme juste avant un date butoir (deadline) pour un projet, ou lorsqu’un lion vous cours après pour vous manger. Cependant, pour la plupart des gens, il en est tout autrement. Le stress est partie intégrante de la vie et s’insinue de façon chronique dans le quotidien de chacun. Stress financier, stress familial, stress de performance, maladie, médication, et même l’entraînement. Voilà des exemples de stress qui peuvent vous empêcher de perdre du poids.

Il n’est pas rare que je vois des gens qui sont quasiment en épuisement, ne dorment pas, mangent très peu et/ou très mal, vivent beaucoup de stress et qui veulent venir s’entraîner 5 fois par semaines hyper intensément et couper les calorie pour perdre du poids. Généralement, ce « beast mode » a totalement l’effet inverse, C’est-à-dire de plus stresser le corps et ainsi provoquer encore plus une prise de poids.

Pour en apprendre plus sur le stress, cliquez-ici.

5-     Mauvaise digestion

Presque tous nos clients ont des problèmes de digestion sous une certaine mesure. Que ce soit des ballonnements, des gaz, de la constipation, de la diarrhée, les selles qui flottent, qui sentent très mauvais ou qui ont une couleur étrange, tous ces symptômes peuvent indiquer une mauvaise digestion et peuvent bloquer vos résultats.

Pour en savoir plus sur la constipation, cliquez-ici

6-     Mauvais niveau d’acidité d’estomac

Je sais, je sais, ce point aurait pu être dans le précédent, mais vu son importance, il mérite sa place à lui seul. En effet, le niveau d’acide d’estomac permettra de bien digérer les protéines ainsi que plusieurs vitamines et minéraux essentiels à la bonne santé. Avec un manque d’acidité, il est aussi possible de toujours avoir faim et d’avoir plus de rage de sucre en plus d’avoir plusieurs inconforts digestifs.

Pour en connaitre d’avantage, cliquez-ici.

7-     Carence en vitamine et minéraux

Plusieurs fonctions métaboliques du corps ont besoin de diverses vitamines et minéraux. Sans un apport optimal, ces fonctions ne se feront pas optimalement et il pourrait s’en suivre divers symptômes, comme un manque d’énergie ou une difficulté à perdre du poids.

8-     Carence en protéine

On a 2 extrêmes, ceux qui en mangent trop et ceux qui n’en mangent pas assez. Aujourd’hui on s’adresse à ceux qui n’en consomment pas suffisamment.  Les protéines, au-delà de servir de source d’énergie au corps, sont les matériaux de construction de prédilection du corps humain.

Les muscles, les organes, les hormones et même l’ADN est fait de protéines. Sans elles, votre organisme ne peut pas fonctionner et avec un apport trop faible, fonctionnera de façon non optimale au mieux.

Un bon apport en protéine est aussi associé à une meilleure gestion de la glycémie et de la satiété, ainsi qu’à un poids plus sain.

Pour en apprendre d’avantage, cliquez-ici.

9-     Toxicité

Il arrive que certaines personnes aient de la difficulté à perdre du poids car ils ont emmagasiné trop de toxines dans leur tissus graisseux. En effet, la plupart des toxines; phtalates, parabens, métaux lourds, perturbateurs endocriniens, solvants, PTG et autres sont liposolubles et s’accumulent ainsi dans les cellules graisseuses.

Il est aussi possible d’avoir une mutation génétique ne permettant pas de bien détoxifier, comme par exemple la méthylation et ainsi être plus propice à accumuler les toxines et en subir les effets négatifs.

Finalement, sans un apport optimal en vitamines, minéraux et en protéine, les différentes phases de détoxification du foie pourraient ne pas fonctionner optimalement.

Il faut cependant faire attention à ne pas confondre le système de détoxification avec une cure de purge ou « cleanse » qui se base sur l’effet laxatif et diurétique de ses produits. Il faut aussi éviter toute « detox » qui se fait sans protéine, puisque le foie en a besoin pour faire ses fonctions.

10- Le côté émotionnel

Souvent non pris en charge, cet aspect est pourtant très important. Les émotions sont très reliées à la bouffe et ne devraient pas l’être autant. On mange car on est triste, on s’ennuie, on est heureux ou qu’on est nostalgique, comme quand on va au cinéma et qu’on mange du popcorn juste parce qu’on a été élevé à en manger à chaque fois qu’on y allait avec ses parents et que ça nous rappelle, en dedans de nous, un moment heureux et sécurisant.

On comble nos émotions avec la nourriture et souvent ce n’est pas avec des céleris et de l’hummus. On fête toujours avec de l’alcool et de la malbouffe, jamais avec un filet mignon, des asperges, un verre d’eau et des fruits pour desserts.

Les émotions négatives peuvent aussi faire augmenter inconsciemment notre niveau de cortisol, l’hormone du stress, et comme nous l’avons vu, peut créer des problèmes et nous empêcher de perdre du poids.

Réussir à gérer ses émotions et les vivres afin de passer à autre chose est primordial.

Au même titre, un traumatisme d’enfance ou une fausse croyance peuvent créer inconsciemment des barrières à l’atteinte de votre objectif et vous faire faire de l’auto-sabotage. Travailler avec un psychologue ou une personnes capable de travailler sur ces aspect psychosomatiques et émotionnel peut s’avérer primordial.