4 trucs pour un corps d’été sexy – Partie 1/4 : Nutrition

Article écrit par
Jérémie Béland_Kinésiologue_kinésithérapeute_naturothérapeute_Spécialiste Santé
Jérémie Béland, B.Sc. DESS FLT PN
Kinésiologue, Kinésithérapeute, Naturothérapeute, Posturologue, Auriculothérapeute
Spécialiste en thérapie des blessures et des douleurs

 

Vous voulez être confiant / confiante de votre silhouette cet été?
Vous voulez vous sentir sexy dans votre maillot?

Quatre aspects de vos habitudes de vie seront développés dans cette série d’articles pour que vous soyez prêt(e) à mettre votre maillot de bain cet été.

  • Nutrition
  • Sommeil
  • Stress
  • Entrainement

Avant tout, soyez prêt

Toutefois, avant de débuter votre aventure de perte de poids (perte de gras), il faut que vous soyez prêt mentalement à faire les changements nécessaires pour avoir votre silhouette.

Partie 1 – Nutrition

Dans cette première partie, voici seulement quelques trucs possibles pour vous aider à perdre du poids.

1- Buvez de l’eau

L’eau est nécessaire pour de nombreuses fonctions dans le corps. Si vous êtes déshydratés, vous pouvez avoir :

  • Peu d’énergie
  • Peu de concentration
  • Moins de force
  • Moins de puissance
  • La sensation d’avoir plus faim*

* En effet, la sensation de soif est souvent prise pour une sensation de faim, ce qui peut vous amener à manger plus de calories simplement parce que vous êtes déshydratés.

Vous devriez boire de l’eau pour que votre urine soit légèrement jaune (très pâle).
Il y a une exception : Si vous prenez des multivitamines, il est normal que votre urine soit jaune fluo.

2- Mangez des protéines

En perte de poids, vous ne voulez pas perdre de muscles qui vous donne le look d’une silhouette avec du tonus. Si vous diminuez trop vos protéines, vous risquez de perdre plus facilement votre masse musculaire.

Peu de masse musculaire = Mince, mais flasque = Pas sexy

3- Réduisez les calories de façon intelligente

Effectivement, il sera très difficile de d’atteindre votre perte de poids si vous ne réduisez pas vos calories. Il doit vous restez suffisamment d’énergie (calories) pour être concentré, vous entraînez fort et supportez les fonctions de base de votre corps (hormones, ADN, productions des cheveux, etc.).

Cependant, il ne faut pas trop réduire vos calories, parce que vous perdrez du poids, mais pas que du gras. Vous perdrez aussi de la masse musculaire et vous aurez un impact négatif sur votre métabolisme.

Allez-y tranquillement et évaluer à chaque semaine si vous devez réduire encore un peu plus les calories. Consulter un professionnel de la santé si vous désirez savoir réellement les changements dans votre corps (composition corporelle).  La balance n’est pas le meilleur indicatif de votre évolution.

4- Gérez votre glycémie (taux de sucre dans le sang)

Diminuez les sucres rapides :

  • Gâteaux
  • Riz collants dans les sushis
  • Pain blanc
  • Bonbons
  • Farine blanche (même si c’est sans gluten!)
  • Sirop d’érable
  • Miel

Utilisez des sources d’amidon qui s’absorbent plus lentement par votre corps, il aura moins tendance à les stocker en gras :

  • Quinoa
  • Riz entier
  • Avoine entière
  • Patate douce (surtout si bouillie plutôt que cuite au four)
  • Millet
  • Légumineuses (haricots rouges / noirs, lentilles, etc.)

En augmentant rapidement votre glycémie (sucres rapides), il y aura une hausse de l’insuline (hormone de stockage). Si vous êtes en ‘’ mode stockage ‘’ avec des gras en circulation dans le sang, il est plus probable que votre corps stock le gras plutôt que de l’utilisez comme source d’énergie. Ne mélangez donc pas gras et sucres.

 

Suivez notre suite d’article pour les prochaines parties.  

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.

Un de nos spécialiste pourra vous guider dans l’accomplissement de vos objectifs :

  • Perte de poids / Perte de gras
  • Gain de masse musculaire / Hypertrophie
  • Optimiser votre santé générale
  • Bouger sans douleurs (thérapie des blessures)
  • Rester en forme / Tonifier

ÉvaluationEntraînementNutritionSaines habitudes de viePosture et traitement

Récupérer comme un athlète est néfaste pour votre perte de poids

Écrit parJérémie Béland_Kinésiologue_kinésithérapeute_naturothérapeute_Spécialiste Santé

Jérémie Béland B.Sc. D.E.S.S.

 

Les sucres

Les glucides sont une grande famille qui comprend : sucre, fibres et amidon.

Ils sont classés selon leur index glycémique ou leur charge glycémique.

Lors de l’entraînement, vous utilisez une forme de sucre logé dans les muscles pour produire de l’énergie qui s’appelle : glycogène musculaire.

La récupération d’un athlète

Pour récupérer rapidement le glycogène dans ses muscles pour performer à son meilleur lors de son prochain entraînement, un athlète doit consommer des sucres rapides afin de refaire ses réserves de ce qu’il a dépensé à l’entraînement.

Généralement, les entraînements suivants ne sont pas 2 jours plus tard, sinon le corps a beaucoup de temps pour refaire ses réserves et ce n’est plus nécessaire d’utiliser des sucres rapides.

Un volume d’entraînement élevé nécessite une récupération différente d’un volume d’entraînement faible. De plus l’objectif fera varier la source nutritionnelle pour la récupération. Dans le cas d’une performance sportive, généralement, des glucides seront favorables et ceux à indices glycémiques élevées (sucres rapides) permettront de récupérer plus rapidement et d’améliorer ses performances.

La récupération de Jacques et Marie-Ève

Jacques et Marie-Ève, quant à eux, s’entraînent seulement 3 fois par semaine de 60 minutes à intensité modérée. Ils ont un travail peu actif et ils prennent une marche de 30 minutes 2 fois par semaine.

Ces derniers n’ont pas besoin de récupérer le sucre dans leur muscle rapidement. Pour perdre leur surplus de poids, il sera plus avantageux pour eux de laisser leur corps travailler pour remplacer la partie de glycogène musculaire dépensé à l’entraînement.

Manger un repas normal, avec une petite portion de glucides à charge glycémique faible à moyenne sera plus bénéfique pour eux, surtout s’ils ont un surplus de gras. Donc si votre but est de perdre du gras, le lait au chocolat n’est définitivement pas votre ami comme boisson de récupération post-entraînement!

Faire grimper le mercure n’est pas toujours une bonne idée

Article écrit par

Jérémie Béland_Kinésiologue_kinésithérapeute_naturothérapeute_Spécialiste Santé

Jérémie Béland, B.Sc. DESS FLT PN
Kinésiologue, Kinésithérapeute, Naturothérapeute, Posturologue, Auriculothérapeute
Spécialiste en thérapie des blessures et des douleurs

Qu’est-ce que le mercure?

Le mercure est un élément chimique que l’on retrouve dans l’air, l’eau et le sol. Il peut également se retrouver dans certains aliments.

Il est considéré comme étant dans le top 10 des préoccupations majeures pour la santé publique.

Les impacts négatifs du mercure

Chez les bébés

Des bas niveaux de mercure peuvent être associés avec des problèmes du développement d’un bébé dans l’utérus. Il pourrait affecter le développement du cerveau du bébé et de son système nerveux.

Chez les enfants

Il pourrait en résulter des problématiques chez ces enfants qui auraient été exposés à du mercure in utero :

  • Problème cognitif
  • Problème de mémoire
  • Problème d’attention
  • Problème de langage
  • Problème de contrôle moteur fin
  • Problème d’habiletés spatiales visuelles

Dans les populations où la pêche est très présente, certains enfants (1,5 à 17 / 1000) démontrent des légers retards mentaux dû au mercure. Cela inclut entre autre le Canada.

Adultes

Pour tous, le mercure peut avoir des effets toxiques sur :

  • Le système nerveux
  • Le système digestif
  • Le système immunitaire
  • Les poumons
  • Les reins
  • La peau
  • Les yeux
  • Insomnie
  • Maux de tête
  • Perte de mémoire

Comment réduire son exposition au mercure

Malheureusement, la cuisson n’élimine pas le mercure dans les poisons.1

Brûler du charbon pour de la chaleur est la source majeure de production de mercure. Alors si vous vous trouver près d’usine, faites attention et faites vos vérifications.

Il y a beaucoup d’exposition au mercure dans les mines d’or.

Faites attention, entre autres, à certains :

  • Produits pharmaceutiques
  • Produits cosmétiques
  • Plombage / Amalgame dentaire

Limitez votre consommation de poisson à 150g par jour maximum.

Quoi faire pour diminuer le mercure dans son corps?

Si vous suspectez quelque chose, il est toujours important d’aller consulter votre médecin à ce propos.

Ce que vous pouvez faire de votre côté :

  • Assurez-vous de ne pas être constipé.
  • Éliminez les aliments qui augmentent votre inflammation.
  • « Réparer » votre intestin.
  • Optimiser vos nutriments.
  • Améliorer les fonctions de votre foie.
  • Buvez beaucoup d’eau + Manger des fibres.
  • Prenez des saunas régulièrement (et boire de l’eau).
  • Ajouter des nutriments spécifiques / suppléments pour aider à optimiser votre corps.
    1. Consulter un professionnel de la santé pour bien vous encadrer.

Références

  1. http://www.who.int/phe/news/Mercury-flyer.pdf
  2. http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs361/en/
  3. https://www.canada.ca/en/health-canada/services/food-nutrition/reports-publications/human-health-risk-assessment-mercury-fish-health-benefits-fish-consumption.html#4.4
  4. http://drhyman.com/blog/2010/05/19/how-to-rid-your-body-of-mercury-and-other-heavy-metals-a-3-step-plan-to-recover-your-health/

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.

Un de nos spécialiste pourra vous guider dans l’accomplissement de vos objectifs :

  • Perte de poids / Perte de gras
  • Gain de masse musculaire / Hypertrophie
  • Optimiser votre santé générale
  • Bouger sans douleurs (thérapie des blessures)
  • Rester en forme / Tonifier

ÉvaluationEntraînementNutritionSaines habitudes de viePosture et traitement

Mangez plus de légumes en 10 secondes

Article écrit par
Jérémie Béland_Kinésiologue_kinésithérapeute_naturothérapeute_Spécialiste Santé
Jérémie Béland, B.Sc. DESS FLT PN
Kinésiologue, Kinésithérapeute, Naturothérapeute, Posturologue, Auriculothérapeute
Spécialiste en thérapie des blessures et des douleurs

 

Une des choses les plus difficiles pour notre clientèle est de MANGER ASSEZ DE LÉGUMES.

Le focus, en général est de manger un minimum de 4 tasses de légumes par jour.

Fatigué de mastiquer!

Voici une façon simple d’augmenter votre quantité de légumes sans prendre 2 heures à mâcher.

Étape 1 :

Sortez le mélangeur (blender).

Étape 2 :

Mettez-y plein de légumes!

Étape 3 :

Ajoutez un fruit.

Étape 4 :

Partez le mélanger et dégustez.

Quels légumes utiliser?

À mon avis, les jeunes épinards (biologiques de préférence) sont les plus simples à utiliser, puisqu’ils ne sont pas très goûteux. Ainsi les fruits camoufleront le goût des épinards.

Évidemment, il y a de nombreuses autres recettes, mais je vous en propose 3 avec les jeunes épinards pour vous initier.

Recette #1 – Au mélangeur

  • 2 grosses poignées d’épinards
  • 1 tasse de petits fruits mélangés (baies) congelés
    • Framboise et/ou fraise = Smoothie rouge
    • Bleuets et mûres = Smoothie bleu
  • Eau – Quantité selon votre préférence

Recette #2 – Au mélangeur

  • 2 grosses poignées d’épinards
  • 1 pomme (couleur au choix)
  • ½ botte de persil
  • Le jus de ½ citron
  • Optionnel : Glace
  • Eau – Quantité selon votre préférence

Recette #3 – Au mélangeur

  • 2 grosses poignées d’épinards
  • De la cannelle
  • Eau et glace – Au goût

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.

Un de nos spécialiste pourra vous guider dans l’accomplissement de vos objectifs :

  • Perte de poids / Perte de gras
  • Gain de masse musculaire / Hypertrophie
  • Optimiser votre santé générale
  • Bouger sans douleurs (thérapie des blessures)
  • Rester en forme / Tonifier

ÉvaluationEntraînementNutritionSaines habitudes de viePosture et traitement

Améliorer ses douleurs au dos par sa nutrition !?

Article écrit par
Jérémie Béland_Kinésiologue_kinésithérapeute_naturothérapeute_Spécialiste Santé
Jérémie Béland, B.Sc. DESS FLT PN
Kinésiologue, Kinésithérapeute, Naturothérapeute, Posturologue, Auriculothérapeute
Spécialiste en thérapie des blessures et des douleurs

 

D’où proviennent les douleurs lombaires?

La dégénération des disques lombaires provient de causes multiples, entre autres1 :

  • La cigarette
  • Les infections
  • Les stress mécaniques
  • Le diabète
  • Les traumas physiques
  • Les prédispositions génétiques

Récemment, il a été reporté que l’établissement et la progression dégénérative des disques intervertébraux étaient très associées avec stress oxydatif systémique.

Quels systèmes devraient être travaillés?

Sachant d’où peuvent provenir les douleurs au dos, un professionnel de la santé pourra vous recommander les éléments nécessaires pour agir sur les causes, soit les différents systèmes du corps.

Dans le cas des douleurs au dos, les systèmes suivants sont en jeu :

  1. Système musculo-squelettique
    1. Il est conseillé de consulter un kinésiologue et/ou un kinésithérapeute.
  2. Système nerveux
    1. Il est conseillé de consulter un posturologue.
  3. Système métabolique
    1. Il est conseillé de consulter un naturothérapeute.
  4. Système endocrinien / hormonal
    1. Il est conseillé de consulter un naturothérapeute.

Quelques nutriments intéressants

Voici quelques nutriments qui pourraient être intéressants pour préserver un dos sain :

 

Références

  1. ROS: Crucial Intermediators in the Pathogenesis of Intervertebral Disc Degeneration. Oxidative Medicine and Cellular Longevity Volume 2017, Article ID 5601593.
  2. https://draxe.com/herniated-disc-treatment/
  3. Glucosamine and chondroitin sulfate supplementation to treat symptomatic disc degeneration: Biochemical rationale and case report. BMC Complementary and Alternative Medicine 2003, 3:2

____________________________________________________________________________________

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.

Un de nos spécialiste pourra vous guider dans l’accomplissement de vos objectifs :

  • Perte de poids / Perte de gras
  • Gain de masse musculaire / Hypertrophie
  • Optimiser votre santé générale
  • Bouger sans douleurs (thérapie des blessures)
  • Rester en forme / Tonifier

ÉvaluationEntraînementNutritionSaines habitudes de viePosture et traitement