Course à pied sans douleur

Article écrit par
Jérémie Béland_Kinésiologue_kinésithérapeute_naturothérapeute_Spécialiste Santé
Jérémie Béland, B.Sc. DESS FLT PN
Kinésiologue, Kinésithérapeute, Naturothérapeute
Spécialiste en thérapie des blessures et des douleurs

 

Le soleil et la chaleur de l’été nous incite à sortir à l’extérieur davantage. C’est le temps de la course qui sonne à nos portes. Plusieurs en profitent pour courir à l’extérieur plutôt que de faire des entraînements à l’intérieur.

Les douleurs fréquentes

Le point négatif est que plusieurs se blessent et ont des douleurs :

  • Douleurs au bas du dos (lombaire)
  • Douleurs aux genoux
  • Douleurs aux tendons d’Achilles
  • Périostite
  • Fasciite plantaire (ou aponévrosite plantaire)
  • Etc.

 

 Quelques pistes de solutions

1- Technique de course

La technique de course est souvent mal exécutée.

Voici quelques points techniques à faire attention :

  • Fréquence des pas : ≈180 pas / minute (ou 3 pas par seconde)
  • Courir léger : pas d’attaque avec les talons
  • Épaules détendues

2- Souliers

Les souliers peuvent modifier la technique de course également. Il se peut qu’il soit plus difficile d’attaquer sur l’avant-pied avec un soulier possédant un talon très haut et absorbant.

Il serait donc plus intéressant à cet égard d’avoir un soulier qui a la même épaisseur en avant et en arrière. Souvent nous retrouverons cet aspect dans des souliers de style plus minimalistes. Il faut cependant être prudent et y aller doucement dans la transition vers des souliers plus minimalistes si vous n’êtes pas habitués.

3- L’augmentation du volume

Beaucoup de gens débutent trop rapidement leur entraînement. Passez du sofa au marathon du jour au lendemain signifiera une demande trop grande pour le corps.

 

Utilisez une progression lente dans vos courses.

4- Optimisez votre posture

Si vous avez des rotations du bassin ou du tronc, les chevilles vers l’intérieur, un bassin plus haut que l’autre, vous ne forcerez pas de façon équivalente du côté droit et du côté gauche.

Pour cette partie, nous vous conseillons fortement de consulter un professionnel de la santé afin de vous aider à trouver la cause de vos défauts posturaux et d’y remédier.

Conclusion

Profitez de l’extérieur en prenant soin d’appliquer les trucs ci-dessus pour la course.

Toutefois, n’oubliez pas que vous pouvez continuer à travailler votre système cardio-vasculaire efficacement en faisant du vélo, de la nage et de l’entraînement musculaire en circuit. Ainsi, vous évitez les impacts et les absorptions du sol tout en continuant à solliciter votre cardio.

Bon été à tous!

N’hésitez pas à partager sur notre page Facebook.