Les 7 péchés capitaux de la salle de musculation

salle-entrainement-3

entraineur-alexandre labelle - kinésiologue - nutrition

Écrit par
Alexandre Labelle B.Sc FLT HLC1

La nouvelle année commence bientôt et plusieurs s’inscriront au gym avec la résolution de se mettre en forme et de perdre quelques livres sur la balance. Peut-être en faites-vous parti, et dans ce cas, prenez le temps de lire cet article pour connaître l’étiquette de la salle de conditionnement physique.

Aussi, peut-être êtes-vous de ceux qui  sont déjà adeptes de la musculation et que vous ne supportez plus de voir ces règles non-écrites bafouées, lequel cas, continuez à lire pour passer un bon moment.

Puis, peut-être que vous êtes, intentionnellement ou non, un de ces hors-la-loi, qui devrait lire cet article pour devenir un « gentleman » de la salle de musculation.

Voilà donc les 7 péchés capitaux vus en salle d’entraînement. Cet article se veut d’un style humoristique, même s’il est basé sur des situations réelles qui sont des irritants majeurs. Je sais que je vais en avoir froissé certains, mais si vous vous reconnaissez dans cet article, dites-vous qu’il n’est pas trop tard pour changer et que les habitués respectent ces règles non-écrites.

 

  1. Laisser traîner ses poids

Replace tes poids. Bien que ça semble assez logique et fondamental, c’est probablement la règle de savoir vivre la moins respectée dans l’ensemble des salles de conditionnement physique du Québec. Voici donc comment régler ce petit trouble du comportement en 2 étapes faciles :

  • Après avoir fini tes séries sur un exercice, prends les rondelles de poids et replace-les sur les supports à poids conçus à cet effet.
  • Place les rondelles de même poids ensemble. Généralement plus une plaque est lourde, plus elle est grosse. Donc, place les plaques de même poids et de même grosseur ensemble. Cela facilitera l’accès pour tout le monde.

Si tu n’es pas capable de replacer tes poids parce qu’ils sont trop lourds ou que tu es trop épuisé après ta série, voici quelques solutions efficaces pour régler le problème.

  • Demande à un ami de t’aider.
  • Si tu n’as pas d’ami, ce qui est possible si tu ne replaces pas tes poids normalement J , demande à un autre adepte de la musculation.
  • Tu peux aussi aller voir la personne à l’accueil pour qu’elle t’aide à replacer tes poids, même si ce n’est pas sa tâche.
  • Prends des poids plus léger la prochaine fois pour avoir assez d’énergie pour les replacer ensuite.

Programme d’entraînement pour permettre de ramasser tes poids :

A1 : Soulevé de terre, 3×8, 3-1-1-1, 30sec
A2 : Tirade au menton, 3×8, 3-0-1-0, 60sec

B1 : Marche du fermier, 3x15sec, 30sec
B2 : Élévation des bras devant soi, 3×15, 3-1-1-1, 60sec

C1 : Flexion au coude avec plaque (prise neutre) en isométrie, 3×1, 30sec
C2 : Tirade horizontale à la poulie en position de squat, 3×20, 3-0-X-0, 60sec

 

  1. Ne pas apporter une serviette

Parfois, les humains produisent ce qu’on appelle de la sueur lorsqu’ils ont chaud et/ou en faisant de l’exercice physique. Avoir une serviette avec toi permet donc d’éviter que tous les autres ne soient obligés de se baigner dans ta transpiration lorsqu’ils ont à utiliser un banc ou un appareil après toi.

Comment utiliser la serviette :

  • Déposer la serviette sur le banc afin de couvrir le plus de surface possible avant de faire ton exercice
  • Essuyer les zones humides sur la cuirette une fois l’exercice terminé
  • Répéter pour chaque exercice

Si tu as la servietto-phobie, tu dois laisser la personne qui passe sur le même banc que toi juste après que tu aies fini te donner 5 coups de fouet avec sa serviette humide.

Si tu oublies toujours d’apporter ta serviette, ils en vendent au comptoir de ton centre de conditionnement physique et peut-être même que tu peux en emprunter une.

  1. Cogner ses poids ensemble

On n’est pas dans un spectacle de percussion et, par le fait même, on ne devrait pas entendre tes poids cogner ensemble à chaque répétition que tu fais, ni t’entendre les lancer par terre après ta série. Non seulement ça tape sur les nerfs de tout le monde, mais ça use le matériel prématurément. Malheureusement pour le propriétaire, même s’il a pris la garantie prolongée, ce n’est pas un usage normal du matériel, et il ne pourra pas les échanger ou se faire rembourser. Respecte le gym, le propriétaire et le monde autour.

Voici quelques solutions pour régler le problème, si tu es un percussionniste.

  • Baisse tes poids. Tu prends trop lourd et tu n’es pas capable de contrôler ton mouvement. Ça annule l’effet des grosses charges et donc tu n’as pas l’air plus « cool » ou fort.
  • Entraîne-toi avec le poids de ton corps ou des élastiques.
  • Échange ton abonnement au gym pour des cours de batterie.
  1. Crier, gémir, faire l’animal

C’est tout à fait légal et permis d’être essoufflé ou de lâcher un cri à la fin d’une série épuisante. Par contre, il est interdit de se prendre pour King Kong. Autrement dit, n’abuses pas. On ne veut pas entendre tous tes bruits primitifs. Certes, ça nous fera rire, mais ça va surtout déranger tout le monde. Si tu ne t’appelles pas Rambo, tu n’as pas le droit de crier comme si tu étais en guerre tout seul contre une armée.

Si tu n’es vraiment pas capable de t’en empêcher, voici quelques solutions :

  • Baisse tes poids, tu prends probablement trop lourd.
  • Fais changer ton nom pour Rambo.
  • Consulte un ORL, tu as peut-être un problème lié à tes voies respiratoires.
  • Consulte un zoologue, tu es peut-être un animal sauvage. Malheureusement pour toi, le gym est interdit aux animaux.

Ces solutions s’appliquent aussi à ceux qui se croient dans un cirque et qui font des exercices comme des squats sur un ballon suisse et à ceux qui passent leur temps à s’admirer devant le miroir et qui ne sont pas en période de compétition.

 

  1. Ne pas partager (la convoitise)

Certains ont l’air de croire que les appareils leur appartiennent. Malheureusement, ce n’est pas compris dans l’abonnement, donc partage-les avec les autres. Pendant tes temps de repos, laisse les autres qui en ont besoin faire une série. Il est très possible d’alterner avec quelqu’un, ce n’est que de la politesse.

Programme d’entraînement pour être capable de partager :

A1 : squat pour se lever de l’appareil, 1×1
A2 : Marche pour céder la place, 1×3 pas
A3 : avoir un sourire courtois ou dire 20 je vous salue marie
Répéter autant de fois que nécessaire

  1. Déblatérer

La salle de musculation n’est pas un club social. Si tu as envie de parler, c’est parfait, mais vas dans l’espace fait pour ça, le bar santé! Laisse les appareils pour ceux qui s’entraînent ou cède au moins ta place si tu as besoin de jaser. Ceux qui parlent ou textent au cellulaire sont aussi dans cette catégorie. De plus, on ne veut pas savoir ta vie en détails comme les aventures que tu as eues. Il y a des gens autour de toi, alors soigne ton langage et n’émets pas de commentaires désobligeants ou irrespectueux. Tu as le droit de la trouver belle sans être irrespectueux et faire savoir le fond de ta pensée à tout le monde.

Solutions pour enrayer le problème :

  • Vas jaser au bar santé
  • Cède ta place si tu dois absolument jaser
  • Laisse ton cellulaire dans ton casier
  • Étirement du masséter (3x30sec)
  • Inscris-toi à un club social
  • Répète 20 fois je vous salue marie à chaque commentaire déplacé

 

  1. Attirer l’attention à tout prix (narcissisme)

On remarque souvent plusieurs personnes qui ont des troubles identitaires dans les centres de conditionnement physique, des personnes qui s’aiment un peu trop et qui veulent que tout le monde les remarque. Si tu souffres d’un de ces problèmes, consulter un professionnel est important.

Il y a le pseudo-culturiste qui prend des charges beaucoup trop lourdes et qui se pavane comme si le gym lui appartenait.   Gonflant son égo et ayant une démarche ridicule, il croit avoir l’air d’un culturiste, mais il ne fait que faire rire de lui. Il finit souvent blessé en voulant prouver qu’il est le plus fort.

Il y a le clown, qui voudra attirer l’attention en faisant des exercices dignes du cirque du Soleil comme ceux se tenant avec une barre d’haltères sur un ballon suisse. Malheureusement, certains se blesseront en voulant suivre son exemple.

Finalement, il y a « l’expert ». S’entraînant depuis un certain temps, il croit tout savoir et se permet de donner des conseils aux autres autour de lui sur leur technique d’entraînement ou sur leur nutrition. Il n’a jamais suivi de cours dans ces domaines, mais c’est un « expert ». Il n’est pas rare de voir des gens se blesser en suivant ses recommandations ou de dérégler leur système.

Ces comportements sont irritants et peuvent être dangereux. Voici quelques solutions :

  • Comme Louis-Josée Houde dirait : Si tu veux attirer l’attention, achète-toi un Hummer jaune!
  • Contacte Guy Laliberté, propriétaire du cirque du Soleil, tu seras peut-être engagé comme acrobate pour le prochain spectacle.
  • Consulte un entraîneur qualifié, il te donnera des conseils sécuritaires et efficaces. De plus, il pourra te montrer comment bien faire tes exercices et quels exercices tu ne devrais jamais faire.