Les suppléments – Pour ou contre ?

Article écrit par
Jérémie Béland_Kinésiologue_kinésithérapeute_naturothérapeute_Spécialiste Santé
Jérémie Béland, B.Sc. DESS
Kinésiologue-Kinésithérapeute, Naturothérapeute

Dans ma pratique, il y a beaucoup d’opinions différentes concernant les suppléments alimentaires, tant entre les professionnels de la santé (nutritionniste, naturopathe / naturothérapeute, médecin, etc.) que mes clients.

Pourquoi les gens les évitent? – Ce que j’entends le plus fréquemment :

• On peut faire une surdose en vitamines et minéraux.
• On peut tout combler par l’alimentation. On en n’a pas besoin.
• Je ne veux pas prendre de stéroïdes.
• Un professionnel de la santé m’a dit que ce n’était pas nécessaire et que ça pouvait même être dangereux.
• Trop de protéines, ce n’est pas bon pour les reins.
• C’est cher, trop coûteux.
• Je ne veux pas prendre de masse musculaire.

Pourquoi les gens en consomment? – Ce que j’entends le plus fréquemment :

• C’est pratique.
• Pour m’assurer d’avoir assez de vitamines et minéraux.
• Je connais quelqu’un que ça a aidé pour une certaine condition.
• Pour optimiser mes performances athlétiques.
• Pour aider à la prise de masse musculaire.
• Pour optimiser une condition particulière (ex. : rhume, grippe, fracture, arthrose, etc.).
• Pour aider à perdre du poids.
• Un professionnel de la santé m’a dit d’en prendre.

Bref topo

Les suppléments ne sont pas des stéroïdes. Il y a une variété de suppléments avec une variété d’utilisation. Certains sont plutôt dédiés pour aider à la performance, d’autres pour la santé générale ou même pour des conditions de santé particulière.

Dans l’alimentation, les gens sont souvent contents de manger certains aliments qui sont « enrichi » d’une vitamine ou un minéral. Le terme enrichi veut justement dire que quelque chose a été ajouté en supplémentation dans un aliment.

Voici quelques endroits « cachés » des suppléments alimentaires :
• Produits laitiers = Enrichis de vitamine D
• Margarine et huiles végétales = Enrichies de vitamine D
• Farines = Enrichi de vitamine B, de fer et d’acide folique
• Produits de soya = Enrichi de vitamine B12
• Jus d’orange = Enrichi en calcium
• Yogourts = Enrichi de probiotiques
• Substitut de lait maternel (lait infantile) = Protéines de lait, plusieurs vitamines et minéraux
• Sel de table = Enrichi en iode
• Etc.

Mes « contre »

Personnellement, je ne suis pas contre les suppléments en général. Je suis contre la mauvaise utilisation des suppléments ou une mauvaise qualité de suppléments. Il faut faire à la généralisation. Un supplément peut convenir pour certaines personnes, mais peut-être pas pour vous.

En lien avec la spécificité de l’utilisation des suppléments, il faut faire attention à certaines interactions avec les médicaments. Faites aussi attention à ne pas mettre les médicaments et les suppléments dans la même catégorie. Un médicament n’est pas un supplément et un supplément n’est pas un médicament.

De plus, je suis contre les personnes qui prennent des suppléments sans modifier leurs habitudes de vie. Si vous continuez à mal manger, à ne pas faire d’activité physique, à ne pas avoir de bonnes habitudes de sommeil et à avoir un stress chronique élevé, je suis d’accord pour dire que les suppléments seront une « patch »; ça n’adresse pas la cause.

Je suis aussi contre le fait d’être mal informé avant d’en consommer. Cela peut provenir autant du professionnel de la santé qui explique mal ou du client qui ne prends pas le temps de bien s’informer et qui fait confiance aveuglément au professionnel de la santé. Par contre, j’aimerais voir cette même rigueur appliqué à l’utilisation de médicaments prescrits par votre médecin.

Mes « Pour »

Beaucoup de gens ont des carences1,2 qui pourraient être comblés par une supplémentation. Oui les aliments nous procurent des nutriments, mais lorsque vous êtes en carence, il sera difficile de remonter à des niveaux optimaux sans suppléments.3
Certaines personnes peuvent être allergiques ou intolérantes à certains aliments, ce qui limitent les choix alimentaires et cela pourrait amener des carences alimentaires.

Pour optimiser la récupération d’une blessure ou aider à contrôler une maladie.
Les suppléments sont présents pour supplémenter de bonnes habitudes de vie. Toutefois, il est plutôt rare de voir des gens avec des habitudes de vie parfaites. Est-ce que vous :
o Mangez minimum 5 portions de légumes par jour ?
o Mangez-vous assez de protéines par jour?
o Évitez-vous la malbouffe en tout temps?
o Dormez assez longtemps et assez bien ?
o Faites-vous assez d’activité physique?
o Est-ce que vous avez un stress chronique à plus de 7/10 (subjectivement)?

Si vous avez certaines défaillances dans vos habitudes de vie, vous aurez plus de difficulté à maintenir un bon niveau d’énergie dans votre journée. Lorsque la fatigue est présente, c’est quel corps a besoin de récupérer. Si vous ne l’aider pas à récupérer, tranquillement, cela se transpose en troubles fonctionnels métaboliques. Bref, il y a une diminution graduelle de votre santé.

Les suppléments peuvent servir de « patch » de façon intelligente. Si vous n’êtes pas prêt à faire les changements d’habitudes de vie nécessaires pour maintenir votre santé optimale, les suppléments peuvent être présent en soutien. Est-ce que c’est la meilleure solution? Non. Mais si vous avez deux emplois et une famille à vous occuper, que vous avez peu de temps pour vous et que vous n’avez pas fait le cheminement pour prendre soin de votre santé de façon optimale, une bonne supplémentation selon votre situation vous aidera à maintenir ce train de vie avec une meilleure santé. Le seul critère que je dis à mes clients, c’est que vous devez le faire en connaissance de cause sachant qu’il faudrait améliorer les habitudes de vie.

Finalement, il faut s’assurer de trouver un supplément qui est de qualité, qui convient à vos besoins spécifiques et qui n’a pas d’interaction avec vos médicaments si vous en avez.

Vous posez beaucoup de questions concernant les suppléments, je vous invite à être aussi critiques envers les médicaments que votre médecin vous conseille.

Références

1. http://www.statcan.gc.ca/pub/82-624-x/2013001/article/11727-eng.htm
2. http://www.osteoporosis.ca/osteoporosis-and-you/nutrition/vitamin-d/
3. http://link.springer.com/article/10.1007/BF02877718