9 trucs pour faire disparaître la cellulite naturellement

Article écrit par
Alexandre Labelle B.Sc.

La cellulite est une problématique pour énormément de femmes. Chaque semaine je reçois des femmes dans mon bureau qui m’exprime le désir de faire disparaître leur peau bosselée.

Saviez-vous que 9 femmes sur 10 auront de la cellulite à un moment ou un autre de leur vie comparativement à 1 homme sur 10?

Saviez-vous que la liposuccion est l’une des procédures chirurgicales esthétique les plus populaires après l’augmentation mammaire et que la plupart sont réalisée pour réduire la cellulite?

Ce n’est pas un secret, la cellulite est mal aimée et est multifactorielle. La génétique, l’ethnie, le sexe, le surpoids et les habitudes de vie influencent tous l’apparition et l’apparence de la cellulite.

Selon la société américaine de chirurgie esthétique, la liposuccion est inefficace pour faire disparaitre la cellulite et rien ne peut remplacer une saines alimentation et faire de l’exercice afin de maintenir un poids sain pour faire disparaitre la cellulite.

Aujourd’hui nous verrons 5 choses que vous pouvez faire pour diminuer votre cellulite, puisque changer de génétique ou d’ethnie est impossible.

1.  Faire de l’exercice

Faire de l’exercice est probablement une des solutions les plus efficace pour la cellulite. Faire de l’exercice aidera à augmenter votre thermogénèse naturelle et entraînement donc vos cellules à brûler plus de gras. C’est aussi un moyen efficace de diminuer la lipogenèse (création de tissus adipeux).

Faites des exercices à haute intensité, de la musculation et des exercices vous faisant avoir chaud et vous essoufflant au moins 30 minutes par jour.

2. Couper les sucres raffinés et le sel

Arrêtez de manger vos bagels, vos bonbons et vos pâtes blanches. Optez plutôt pour une alimentation riche en légumes, en bons gras et en protéines de qualités avec des glucides complexes comme les légumineuses et les grains entiers.

De plus, les gens en général mangent trop de sel. Mangez une alimentation non transformée, composée d’aliments simples et sains provenant de la nature et ajouter y un peu de sel coloré.

En mangeant plus de légumes vous aurez aussi plus de potassium et moins de sodium et vous régulerez encore mieux l’eau à l’intérieur de vos cellules.

3. Boire de l’eau

L’hydratation est primordiale pour la santé en générale et pour la santé de la peau aussi! Une peau hydratée sera une plus belle peau et avant d’acheter des milliers de crèmes hydratantes, commencez par vous hydrater de l’intérieur car aucune crème ne remplira vos cellules d’eau!

La majorité des gens devraient boire entre 2L et 3L d’eau par jour en plus de consommer des légumes et des fruits qui sont riches en eau!

4. Couper des gras trans

Arrêtez de manger des gras trans. Généralement on les retrouve dans les aliments transformés, c’est-à-dire tout ce qui est fait par l’homme et qui a une liste d’ingrédients. Si vous cuisinez vous-même, vos ingrédients n’auront qu’un seul ingrédient (ex. sur une pomme, le seul ingrédient est pomme).

Privilégiez des bons gras comme l’huile d’olive extra vierge, l’avocat, l’huile de coco et l’huile de poisson (oméga-3). Vos membranes cellulaires sont en partie faite de gras après tout!

5. Couper les intolérances alimentaires

Si vous avez des intolérances alimentaires inconnues, il serait temps de faire un test afin de découvrir si vous ne créez pas vous-même de l’inflammation en mangeant des aliments qui ne vous conviennent pas.

Une inflammation de la sorte aggravera les signes de cellulite et rendra plus difficile une perte de poids.

6. Graines de lin et légumes crucifères.

Manger des graines de lin et des légumes crucifères aidera à mieux réguler l’estrogène et pourrait aider à augmenter la production de collagène.

Les légumes crucifères incluent les choux, chou-fleur, brocoli et etc.

7. Manger plus de collagène

Le collagène est ce qui compose les tissus conjonctifs, incluant la peau. Augmentez vos apports en collagène aidera donc à améliorer l’apparence de la peau. Une des meilleures façons d’augmenter votre apport en collagène est de consommer des bouillons d’os.

8. Dormir

Le sommeil est réparateur. Si vous ne dormez pas assez ou que vous dormez mal, votre peau ne récupérera pas autant. Une mauvaise nuit de sommeil et la peau sous vos yeux en est déjà affectée (cernes). Une année de mauvais sommeil et c’est certain que la peau des fesses en est aussi affectée.

9. Gérer le stress

Le stress, vécu de façon chronique, est un excellent moyen d’avoir une peau moins belle. Prenez le temps de relaxer et de gérer votre stress et diminuer vos niveau de cortisol afin d’avoir un peau plus resplendissante.

Le magnésium : relaxant par excellence!

entraineur-alexandre labelle - kinésiologue - nutrition

Écrit par
Alexandre Labelle, B.Sc. FLT HLC1

 

Si vous avez de la difficulté à vous endormir le soir, que vous souffrez régulièrement de crampes musculaires ou que vous êtes tout simplement stressé, c’est peut-être que vous êtes en carence nutritionnelle en magnésium.

Ce minéral, si vous en êtes déficient, double vos chances de mourir, selon le  The Journal of Intensive Care Medicine. Selon plusieurs experts, il est aussi en partie responsable de plusieurs maladies et la moitié de la population en serait déficiente sans le savoir.

 

Le magnésium

Description

Le magnésium est un minéral avec des effets relaxants très prononcés. Il est essentiel au bon fonctionnement du corps humain puisqu’il participe dans plus de 300 réactions métaboliques. Le magnésium corporel est présent en grande partie dans les os et les dents, mais on le retrouve aussi dans les muscles, le foie et les autres tissus mous. Ce minéral agit en étroitement avec le calcium, le sodium et le potassium.

Selon Santé Canada, « le magnésium est indispensable à la régulation de la perméabilité cellulaire, une concentration insuffisante de cet élément perturbe gravement les fonctions cardiovasculaires, neuromusculaires et rénales ».

Où le retrouve-t-on?

On peut retrouver le magnésium de plusieurs sources alimentaires. Malheureusement, l’alimentation nord-américaine classique en est quasiment dépourvue puisqu’elle consiste principalement de viande, de farine et de produits laitiers.

Voici où trouver du magnésium dans l’alimentation :

  • les algues
  • le cacao
  • les noix et les graines
    • pacanes
    • cajous
    • amandes
    • noix du brésil
    • avelines
    • graines de citrouilles
  • les légumes verts foncés feuillus
  • le germe de blé
  • les légumineuses
  • le poisson
  • les figues et les dates
  • l’avocat
  • certains produits céréaliers à grains entiers
    • sarrasin
    • son de blé
    • millet
    • seigle
    • riz brun
    • orge

Bien qu’en théorie, nous serions censés pouvoir combler nos besoins en magnésium avec la nutrition, nous remarquons souvent qu’il y a une déficience, surtout dans le cas des femmes, et qu’une  supplémentation peut aider.

Carence

Vous pourriez être déficient en magnésium si vous avez un de ces symptômes :

  • Constipation
  • Insomnie
  • Crampes musculaires ou menstruelles
  • Hypertension artérielle
  • Diabète de type 2
  • Irritabilité
  • Anxiété
  • Migraine et maux de tête
  • Fatigue chronique
  • Palpitations
  • Angine
  • Sensibilité aux sons forts
  • Autisme
  • TDA
  • Fibromyalgie
  • Sclérose en plaques
  • Asthme
  • Ostéoporose
  • Obésité
  • Pierres aux reins
  • SPM
  • Syndrome du côlon irritable
  • Perte d’appétit
  • Nausées

En plus d’un apport alimentaire insuffisant, certains autres facteurs entrent en ligne de compte dans la déficience en magnésium :

  • Certains médicaments
    • Diurétiques
    • Antibiotiques
    • Immunosuppresseur
    • Contraceptifs oraux
    • Œstrogène
    • Médicament anticancéreux
  • Certaines maladies qui causent une malabsorption au niveau intestinal
    • Maladie de Crhon
    • Maladie coeliaque
    • Intestin poreux
    • Maladies inflammatoires de l’intestin
    • Chirurgie intestinale
  • Alcoolisme
  • Excès de supplémentation en d’autres minéraux
    • Manganèse
    • Zinc
    • Potassium
  • Consommation élevée de café
  • Consommation élevée de sel
  • Acide phosphorique (dans les colas)
  • Stress chronique
  • Diarrhée chronique
  • Menstruations avec pertes élevées
  • Sudation excessive
  • Parasites intestinaux

De plus, il faut faire attention, car ce n’est pas tout le magnésium que l’on ingère que l’on absorbe. Le corps en absorbe généralement entre 20 et 50% seulement.

La vitamine D, B6 et le sélénium vont aider à augmenter l’absorption du magnésium. Il est donc important de ne pas avoir de carence en ces éléments.

La plus grande partie de l’absorption du magnésium se produit dans le petit intestin, on peut donc comprendre que si on est en état d’inflammation systémique, nous absorberons moins efficacement le magnésium. Donc toutes les maladies inflammatoires chroniques, incluant l’obésité, contribuent à la déplétion du magnésium.

Selon Santé Canada, il faudrait avoir au moins 350mg de magnésium par jour, ceci étant le minimum pour ne pas être en carence et non une dose pour une santé optimale. La plupart des gens sont en bas de 200mg par jour.

Effets du magnésium

Le magnésium est très important et à des effets prononcés sur la santé. Il est entre autres un puissant relaxant du système musculaire et du système nerveux. Il faut penser au magnésium comme le minéral de la relaxation et de la détente. Il aide à être calme et paisible.

Santé cardiovasculaire

Un déficit chronique en magnésium expose les gens à de plus grands risques de souffrir de maladies coronariennes et cardiovasculaires.

Le magnésium pourrait aussi diminuer de façon significative la fibrillation auriculaire chez les personnes ayant des problèmes coronariens.

Le magnésium pourrait être aussi efficace que certains médicaments anti convulsant pour aider à réduire la pression artérielle chez les femmes ayant une haute pression due à leur grossesse.

Chez les personnes souffrant d’hypertension, une supplémentation en magnésium peut abaisser la tension artérielle.

Le magnésium diminuerait aussi les risques d’athérosclérose de par son effet sur les HDL et sur l’absorption des lipides.

Santé respiratoire

Le magnésium peut aider chez les personnes souffrant d’asthme, de par son effet bronchodilatateur sur les voies respiratoires. Il est d’ailleurs efficace sous forme intraveineuse pour le traitement de crise d’asthme aiguë.

Santé osseuse

Le magnésium joue un rôle important dans la santé osseuse, autant au niveau du métabolisme que de la densité osseuse. Il a été démontré qu’une carence en magnésium peut contribuer à l’apparition de l’ostéoporose.

Santé du cerveau et psychologique

La prise de magnésium prénatale peut améliorer les fonctions motrices des enfants nés prématurément. De plus la prise de magnésium peut aider lors de blessures cérébrales.

La prise de magnésium pourrait contribuer à diminuer les signes d’anxiété selon plusieurs études.

La supplémentation en magnésium pourrait aussi améliorer l’état des enfants souffrant de TDAH.

Diabète

La carence en magnésium augmente la résistance à l’insuline, une étape précurseur du diabète. Un supplément en magnésium peut aider à prévenir le diabète de type 2 et certaines complications y étant associées.

De plus, la prise de magnésium peut aider à diminuer la glycémie et à augmenter le taux de HDL (bon cholestérol).

Fibromyalgie et sclérose en plaques

Le magnésium pourrait améliorer la condition des gens atteints de sclérose en plaques de fibromyalgie de par son effet relaxant sur le système nerveux.

Autres

Le magnésium a plusieurs autres effets possibles, entre autres sur la réduction des crampes et spasmes musculaires. Il a aussi des effets positifs sur la réduction des symptômes du syndrome prémenstruel (SPM) ainsi que des migraines.

Le magnésium peut aussi aider lors de calculs rénaux ainsi que de perte auditive.

Le magnésium peut aussi aider les personnes souffrant d’insomnie ou tout simplement améliorer la qualité du sommeil.

Supplémentation

Il peut être intéressant de se supplémenter en magnésium dans plusieurs situations. Il faut cependant faire attention à la forme de magnésium que l’on se procure et à la qualité du produit puisque vous risquez de payer pour absolument rien.

Le magnésium carbonate, sulfate, gluconate et oxyde sont faiblement absorbés. Ce sont cependant les formes les moins coûteuses et les plus rependues dans les suppléments.

Les formes les plus absorbables sont le magnésium citrate, glycinate, taurate et aspartate.

Le magnésium malate, succinate et fumarate sont aussi bons et agissent plus spécifiquement au niveau du cycle de krebs.

Le magnésium glycinate est la forme généralement la mieux tolérée au niveau de l’intestin. Le magnésium citrate est plus utilisé pour ses effets laxatifs.

Une trop haute dose de magnésium peut provoquer une diarrhée.

Une dose de 400 à 1000mg par jour peut être bénéfique pour la plupart des gens.

Les gens avec des pathologies devraient prendre un supplément de magnésium seulement sous la supervision d’un médecin.

 

Extra

Un bon moyen d’augmenter votre taux de magnésium est aussi par l’absorption cutanée. Prendre un bain avec du sel d’Epsom (sel de magnésium) permet d’avoir cet effet. C’est un excellent moyen de relaxation et de détente.

Combinez les effets relaxants du magnésium à la lavande et à l’eau chaude et vous aurez un bain qui vous détendra à coup sûr!

 

Références

Tong, GM and RK Rude. 2005. Magnesium deficiency in critical illness. J Intensive Care Med 20 (1):3-17. Review.

Johnson. 2001. The multifaceted and widespread pathology of magnesium deficiency. Med Hypotheses 56(2): 163-70

Abraham, A. S., Rosenmann, D., Kramer, M., Balkin, J., Zion, M. M., Farbstien, H., and Eylath, U. Magnesium in the prevention of lethal arrhythmias in acute myocardial infarction. Arch.Intern.Med 1987;147(4):753-755.

Alghamdi, A. A., Al Radi, O. O., and Latter, D. A. Intravenous magnesium for prevention of atrial fibrillation after coronary artery bypass surgery: a systematic review and meta-analysis. J Card Surg. 2005;20(3):293-299.

Appleton, M. P., Kuehl, T. J., Raebel, M. A., Adams, H. R., Knight, A. B., and Gold, W. R. Magnesium sulfate versus phenytoin for seizure prophylaxis in pregnancy-induced hypertension. Am.J.Obstet.Gynecol. 1991;165(4 Pt 1):907-913.

Doyle, L. W., Crowther, C. A., Middleton, P., and Marret, S. Magnesium sulphate for women at risk of preterm birth for neuroprotection of the fetus. Cochrane.Database.Syst.Rev. 2007;(3):CD004661.
Wolf, H. T., Hegaard, H. K., Greisen, G., Huusom, L., and Hedegaard, M. Treatment with magnesium sulphate in pre-term birth: a systematic review and meta-analysis of observational studies. J Obstet.Gynaecol. 2012;32(2):135-140.
Bain, E., Middleton, P., and Crowther, C. A. Different magnesium sulphate regimens for neuroprotection of the fetus for women at risk of preterm birth. Cochrane.Database.Syst.Rev. 2012;2:CD009302.

Effects of magnesium on postprandial serum lipid responses in healthy human subjects. Kishimoto Y, Tani M, et al. Br J Nutr. 2010 Feb;103(4):469-72. Epub 2009 Nov 27.
Effects of oral magnesium supplementation on glycaemic control in Type 2 diabetes: a meta-analysis of randomized double-blind controlled trials. Song Y, He K, et al. Diabet Med. 2006 Oct;23(10):1050-6.
Potassium magnesium supplementation for four weeks improves small distal artery compliance and reduces blood pressure in patients with essential hypertension. Wu G, Tian H, et al. Clin Exp Hypertens. 2006 Jul;28(5):489-97.

Abreu-Gonzalez J, Rodríguez-Díaz CY. Magnesium and bronchodilator effect of beta-adrenergic. American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine 2002;165:A185.

Alter, H. J., Koepsell, T. D., and Hilty, W. M. Intravenous magnesium as an adjuvant in acute bronchospasm: a meta-analysis. Ann.Emerg.Med 2000;36(3):191-197.

Institute of Medicine, Food and Nutrition Board. Dietary Reference Intakes for Calcium, Phosphorus, Magnesium, Vitamin D, and Fluoride, 1997, page 200. [Consulté le 29 juin 2010]. www.nap.edu

Sahota O, Mundey MK, et al. Vitamin D insufficiency and the blunted PTH response in established osteoporosis: the role of magnesium deficiency. Osteoporos Int. 2006 Apr 5.

Lakhan, S. E. and Vieira, K. F. Nutritional and herbal supplements for anxiety and anxiety-related disorders: systematic review. Nutr J 2010;9:42.

Kozielec T, Starobrat-Hermelin B. Assessment of magnesium levels in children with attention deficit hyperactivity disorder (ADHD).Magnes Res. 1997 Jun;10(2):143-8.

Starobrat-Hermelin B, Kozielec T. The effects of magnesium physiological supplementation on hyperactivity in children with attention deficit hyperactivity disorder (ADHD). Positive response to magnesium oral loading test.Magnes Res. 1997 Jun;10(2):149-56.

Meyer KA, Kishi LH, et al. Carbohydrates, dietary fiber, and incident type 2 diabetes in older women. Am J Clin Nutr1999;71:921-30. Texte integral : www.ajcn.org
Takaya J, Higashino H, Kobayashi Y. Intracellular magnesium and insulin resistance. Magnes Res. 2004 Jun;17(2):126-36. Review.
Barbagallo M, Dominguez LJ, Galioto A, et al. Role of magnesium in insulin action, diabetes and cardio-metabolic syndrome X. Mol Aspects Med. 2003 Feb-Jun;24(1-3):39-52. Review.

Murakami K, Okubo H, Sasaki S. Effect of dietary factors on incidence of type 2 diabetes: a systematic review of cohort studies. J Nutr Sci Vitaminol (Tokyo). 2005 Aug;51(4):292-310. Review.

Magnesium intake and risk of type 2 diabetes: a meta-analysis. Larsson SC, Wolk A. J Intern Med. 2007 Aug;262(2):208-14. Review.
Fiber and magnesium intake and incidence of type 2 diabetes: a prospective study and meta-analysis. Schulze MB, Schulz M, Heidemann C, Schienkiewitz A, Hoffmann K, Boeing H. Arch Intern Med. 2007 May 14;167(9):956-65.

Role of dietary magnesium in cardiovascular disease prevention, insulin sensitivity and diabetes. Bo S, Pisu E. Curr Opin Lipidol. 2008 Feb;19(1):50-6. Review.

Rossier P, van Erven S, Wade DT. The effect of magnesium oral therapy on spasticity in a patient with multiple sclerosis. Eur J Neurol 2000;7:741-4..

Modi S, Lowder DM. Medications for migraine prophylaxis. Am Fam Physician. 2006 Jan 1;73(1):72-8. Review. Texte integral : www.aafp.org
Woolhouse M. Migraine and tension headache–a complementary and alternative medicine approach. Aust Fam Physician. 2005 Aug;34(8):647-51. Review.
Sandor PS, Afra J. Nonpharmacologic treatment of migraine. Curr Pain Headache Rep. 2005 Jun;9(3):202-5.
Massey L. Magnesium therapy for nephrolithiasis.Magne Res. 2005 Jun;18(2):123-6. Review.

Reduction of renal stone risk by potassium-magnesium citrate during 5 weeks of bed rest. Zerwekh JE, Odvina CV, et al. J Urol. 2007 Jun;177(6):2179-84.

Fugh-Berman A, Kronenberg F. Complementary and alternative medicine (CAM) in reproductive-age women: a review of randomized controlled trials. Reprod Toxicol. 2003 Mar-Apr;17(2):137-52. Review.

Walker AF, De Souza MC, et al. Magnesium supplementation alleviates premenstrual symptoms of fluid retention. J Womens Health. 1998 Nov;7(9):1157-65.
Facchinetti F, Borella P, et al. Oral magnesium successfully relieves premenstrual mood changes. Obstet Gynecol. 1991 Aug;78(2):177-81.

Hornyak M, Voderholzer U, Hohagen F, et al. Magnesium therapy for periodic leg movements-related insomnia and restless legs syndrome: an open pilot study. Sleep 1998;21:501-5..

http://www.dietitians.ca/Your-Health/Nutrition-A-Z/Minerals/Food-Sources-of-Magnesium.aspx