Le mal de dos et la digestion


Écrit paralexandre labelle_posturologue_nutrition_auriculothérapie

Alexandre Labelle B.Sc.

Vous vous demandez ce que la digestion vient faire dans le mal de dos? Ne vous en faites pas, vous êtes comme la majorité des clients qui entrent dans notre bureau. Chez Spécialiste Santé, nous nous spécialisons en douleur au dos et nous regardons tous les facteurs pouvant être en causes dans celles-ci.

Comme nous l’avons déjà abordé, il n’y a pas seulement que la biomécanique qui soit impliquée dans le mal de dos, mais aussi la neurologie, la posture, la biochimie, le stress, les émotions, le sommeil, la nutrition et la digestion!

Oui oui, la digestion…!

L’histoire de Jean

Jean avait mal au bas du dos depuis 5 ans et il est allé voir tous les thérapeutes pour essayer de régler le problème. Il recevait des traitements à chaque 2 semaines quand un ami lui parla de nous.

Il décida donc de prendre rendez-vous pour la première consultation.

Après avoir consulter les questionnaires qu’on lui a fait remplir, et avoir fait un bilan musculaire et postural, nous avons conclus que la priorité était sa digestion!

Jean n’allait pas à la selle. Il était constipé!

Cette constipation créait une pression dans son bas du dos et créait ses douleurs.

Après quelques recommandations sur son alimentation, Jean recommença à aller à la selle à tous les jours et toutes ses douleurs au bas du dos disparurent.

Il n’a plus besoin de se faire traiter pour ses douleurs maintenant, même après quelques années.

La digestion et la neurologie

La constipation peut causer des douleurs au dos, tout comme la diarrhée.

Il est aussi possible d’avoir des douleurs au dos à cause des organes de digestion, comme par exemple votre estomac, votre vésicule biliaire ou votre pancréas via leur innervation rachidienne! Effectivement, si un organe est « problématique », tout ce qui est innervé par le même nerf rachidien (dans le même métamère), sera « problématique ». La peau sera douloureuse, le muscle sera douloureux, tout sera douloureux.

Parfois, pour trouver la cause d’une douleur, il faut simplement savoir où regarder!

L’horaire de vos douleurs au dos

Écrit paralexandre labelle_posturologue_nutrition_auriculothérapie

Alexandre Labelle B.Sc.

 

Vous êtes vous déjà demandé d’où viennent vos douleurs au dos?

Votre corps vous envois des signaux pour vous aider à trouver la cause de vos douleurs. Dans cet article, je vous donne 4 pistes possibles selon le moment où apparait votre mal de dos. Évidemment, toutes les douleurs au dos ne peuvent être résumées par cet horaire et il peut y avoir d’autres causes. Il peut aussi y avoir plus d’une cause.

1.      Mal de dos au réveil

Si vous avez mal au dos en vous réveillant le matin, en ouvrant les yeux, avant même d’être sorti du lit, c’est un signe que vous douleurs dorsales peuvent être due à un trouble postural causé par votre mâchoire!

En effet, si vous dormez la bouche ouverte ou si vous serrez des dents la nuit, vous avez plus de risque d’avoir une dysfonction temporo-mandibulaire (DTM) qui causera un syndrome postural (mauvaise posture) et ainsi provoquera des douleurs au dos plus présente au réveil.

2.      Mal de dos au levé

Ensuite, si vous avez mal au dos lorsque vous vous levez du lit, ça peut être un signe que vos douleurs dorsales sont causées par vos pieds.

En effets, si un trouble proprioceptif ou extéroceptif des pieds est présent, il peut s’en résulter d’un syndrome postural et ainsi de douleurs au dos qui seront présentes lorsque vous êtes debout.

3.      Mal de dos en fin de journée

Si votre douleur au dos apparait graduellement au fur et à mesure que la journée avance, il se peut que ce causé par vos yeux qui se fatiguent eux aussi.

En effet, un syndrome postural peut être présent s’il y a un trouble proprioceptif de la vision. Ceci peut être dû aux lunettes que vous portez ou simplement parce que vous regarder des écrans à longueur de journée.

4.      Mal de dos la nuit

Si les douleurs au dos vous réveillent la nuit, c’est probablement qu’il y a un facteur inflammatoire. Dans ce cas, il faut regarder le côté métabolique et biochimique.

 

 

Évidemment, la nature de votre emploi, les mouvements répétitifs, votre digestion et plusieurs autres facteurs peuvent être en cause. On donne simplement quelques indices qui peuvent aider à identifier certaines douleurs dorsales.

Pourquoi mâcher de la gomme peut être la cause de vos douleurs

Écrit par

Alexandre Labelle B.Sc.
Kinésiologue – Naturothérapeute – Posturologue – Auriculothérapeute

entraineur-alexandre labelle - kinésiologue - nutrition

Mâcher de la gomme peut littéralement causer une panoplie de douleurs dans le corps. Que ce soit pour le goût, pour avoir meilleure haleine, pour arrêter de fumer ou simplement par habitude, mâcher de la gomme peut avoir des répercussions importantes sur votre corps.

Mâcher de la gomme est en fait une parafonction de la sphère buccale, c’est-à-dire un comportement anarchique jamais finalisé qui n’a pas lieu d’être, au même titre que la succion digitale ou linguale, l’onychophagie (ronger ses ongles), les tics de mordillements et le bruxisme (serrer et grincer les dents).

La cause

Cette parafonction aura comme conséquence d’amener éventuellement une dysfonction de l’appareil temporo-mandibulaire (ATM) appelée une dysfonction temporo-mandibulaire DTM), c’est-à-dire une dysfonction de la mâchoire.

Une dysfonction temporo-mandibulaire causée par une de ces parafonctions se caractérisera par une contracture unilatérale d’un muscle de la mâchoire. La mâchoire étant innervé par une des branches du nerf trijumeau, il y aura donc une perturbation au niveau de l’œil puisque celui-ci est aussi innervé par le nerf trijumeau.

C’est cette perturbation qui entraînera un changement de posture drastique pouvant causer des douleurs. Les muscles de la colonne se réajusteront pour faire face à ce déséquilibre au niveau de l’œil et il sera ainsi possible de constater une épaule plus haute que l’autre, une hanche plus haute que l’autre et parfois des rotations aux épaules et aux hanches.

Les symptômes

Les symptômes sont nombreux, mais on remarquera souvent une sensation de courbature ou de douleur au réveil, un cou tendu, une épaule qui fait mal, le bas du dos sensible ou encore la mâchoire crispée.

Un DTM peut aussi se remarquer par un bruit au niveau de la mâchoire (claquement ou crépitement), d’une limitation de l’ouverture de la bouche, de nausées le matin, de maux de têtes des 2 côté de la tête, d’un serrement de la gorge ou de la poitrine, d’instabilité et de raideur.

Quoi faire

La mâchoire est faite pour manger de temps en temps et parler et non pas pour mastiquer sans arrêt. Il est donc important, pour ne pas développer de troubles posturaux et de douleurs, de cesser de mâcher de la gomme.

Si c’est pour l’haleine, il existe des menthes que vous pouvez prendre ou des vaporisateurs buccaux (spray). Sinon une bonne brosse à dent et de la pâte à dent et le tour est joué.

Finalement, une fois une dysfonction temporo-mandibulaire en place et que vous avez déjà des symptômes, il est possible de relâcher les muscles tendus de l’articulation. En clinique nous le faisons régulièrement à l’aide de l’auriculothérapie, une méthode puissante qui agit directement sur le système nerveux, enseigné à l’université en Europe et approuvé par l’OMS, après avoir identifié de problème grâce à des méthodes cliniques de posturologie.

Voici un exemple de trouble de la posture engendré par une dysfonction temporo-manibulaire que nous avons corrigé en auriculothérapie:maxime beaudin_spécialiste santé_posture_2