9 trucs pour faire disparaître la cellulite naturellement

Article écrit par
Alexandre Labelle B.Sc.

La cellulite est une problématique pour énormément de femmes. Chaque semaine je reçois des femmes dans mon bureau qui m’exprime le désir de faire disparaître leur peau bosselée.

Saviez-vous que 9 femmes sur 10 auront de la cellulite à un moment ou un autre de leur vie comparativement à 1 homme sur 10?

Saviez-vous que la liposuccion est l’une des procédures chirurgicales esthétique les plus populaires après l’augmentation mammaire et que la plupart sont réalisée pour réduire la cellulite?

Ce n’est pas un secret, la cellulite est mal aimée et est multifactorielle. La génétique, l’ethnie, le sexe, le surpoids et les habitudes de vie influencent tous l’apparition et l’apparence de la cellulite.

Selon la société américaine de chirurgie esthétique, la liposuccion est inefficace pour faire disparaitre la cellulite et rien ne peut remplacer une saines alimentation et faire de l’exercice afin de maintenir un poids sain pour faire disparaitre la cellulite.

Aujourd’hui nous verrons 5 choses que vous pouvez faire pour diminuer votre cellulite, puisque changer de génétique ou d’ethnie est impossible.

1.  Faire de l’exercice

Faire de l’exercice est probablement une des solutions les plus efficace pour la cellulite. Faire de l’exercice aidera à augmenter votre thermogénèse naturelle et entraînement donc vos cellules à brûler plus de gras. C’est aussi un moyen efficace de diminuer la lipogenèse (création de tissus adipeux).

Faites des exercices à haute intensité, de la musculation et des exercices vous faisant avoir chaud et vous essoufflant au moins 30 minutes par jour.

2. Couper les sucres raffinés et le sel

Arrêtez de manger vos bagels, vos bonbons et vos pâtes blanches. Optez plutôt pour une alimentation riche en légumes, en bons gras et en protéines de qualités avec des glucides complexes comme les légumineuses et les grains entiers.

De plus, les gens en général mangent trop de sel. Mangez une alimentation non transformée, composée d’aliments simples et sains provenant de la nature et ajouter y un peu de sel coloré.

En mangeant plus de légumes vous aurez aussi plus de potassium et moins de sodium et vous régulerez encore mieux l’eau à l’intérieur de vos cellules.

3. Boire de l’eau

L’hydratation est primordiale pour la santé en générale et pour la santé de la peau aussi! Une peau hydratée sera une plus belle peau et avant d’acheter des milliers de crèmes hydratantes, commencez par vous hydrater de l’intérieur car aucune crème ne remplira vos cellules d’eau!

La majorité des gens devraient boire entre 2L et 3L d’eau par jour en plus de consommer des légumes et des fruits qui sont riches en eau!

4. Couper des gras trans

Arrêtez de manger des gras trans. Généralement on les retrouve dans les aliments transformés, c’est-à-dire tout ce qui est fait par l’homme et qui a une liste d’ingrédients. Si vous cuisinez vous-même, vos ingrédients n’auront qu’un seul ingrédient (ex. sur une pomme, le seul ingrédient est pomme).

Privilégiez des bons gras comme l’huile d’olive extra vierge, l’avocat, l’huile de coco et l’huile de poisson (oméga-3). Vos membranes cellulaires sont en partie faite de gras après tout!

5. Couper les intolérances alimentaires

Si vous avez des intolérances alimentaires inconnues, il serait temps de faire un test afin de découvrir si vous ne créez pas vous-même de l’inflammation en mangeant des aliments qui ne vous conviennent pas.

Une inflammation de la sorte aggravera les signes de cellulite et rendra plus difficile une perte de poids.

6. Graines de lin et légumes crucifères.

Manger des graines de lin et des légumes crucifères aidera à mieux réguler l’estrogène et pourrait aider à augmenter la production de collagène.

Les légumes crucifères incluent les choux, chou-fleur, brocoli et etc.

7. Manger plus de collagène

Le collagène est ce qui compose les tissus conjonctifs, incluant la peau. Augmentez vos apports en collagène aidera donc à améliorer l’apparence de la peau. Une des meilleures façons d’augmenter votre apport en collagène est de consommer des bouillons d’os.

8. Dormir

Le sommeil est réparateur. Si vous ne dormez pas assez ou que vous dormez mal, votre peau ne récupérera pas autant. Une mauvaise nuit de sommeil et la peau sous vos yeux en est déjà affectée (cernes). Une année de mauvais sommeil et c’est certain que la peau des fesses en est aussi affectée.

9. Gérer le stress

Le stress, vécu de façon chronique, est un excellent moyen d’avoir une peau moins belle. Prenez le temps de relaxer et de gérer votre stress et diminuer vos niveau de cortisol afin d’avoir un peau plus resplendissante.

Mieux comprendre vos douleurs au dos

Article écrit par
Jérémie Béland, B.Sc., D.E.S.S.

 

Les maux de dos sont parmi les conditions chroniques les plus communes chez les Canadiens. En effet, 4 Canadiens sur 5 auront au moins un épisode de maux de dos dans leur vie. Les douleurs au dos surviennent surtout chez les gens âgés entre 30 et 50 ans. Selon le rapport de Statistique Canada en 2007-2008, plus de 1,5 millions de Canadiens âgés de 12 à 44 ans avait des douleurs au dos chroniques. Il peut y avoir plusieurs causes de douleurs au dos que nous verrons sous peu.

 

Causes fréquentes des maux de dos :

  • Hernie discale
  • Maladie (arthrite rhumatoïde, arthrose avancée, ostéoporose avancée, etc.)
  • Problème congénitale (scoliose)
  • Entorse

 

Toutefois, dans 85% à 90% des cas, les maux de dos ne peuvent pas être identifiées par une cause précise au niveau médicale. Chez Spécialiste Santé, ils nous arrivent régulièrement d’entendre des gens nous dire qu’ils ont des douleurs au dos à cause qu’ils ont une lombalgie chronique. Prenez en considération qu’une lombalgie signifie simplement une douleur au dos. Cela n’identifie aucunement la cause.

Lombalgie = «Lomb» (relatif à la région lombaire) + «algie» (douleur)

 

Dans les cas sans diagnostic médical (si, par exemple, vous avez passez des radiographies et des imageries à résonnance magnétique, des écographies musculaires, etc.), il faut prendre en considération diverses facteurs pouvant amener des douleurs :

 

Quoi faire pour diminuer les problématiques de dos ?

  • Consulter un professionnel de la santé comme un kinésiologue ou un kinésiologue-kinésithérapeute afin qu’il puisse faire un bilan complet de votre situation et vous conseiller adéquatement pour votre situation.
  • Rétablir une posture adéquate. Faites particulièrement attention à votre posture si vous avez un travail sédentaire à l’ordinateur.
  • Gagner de l’amplitude de mouvement au niveau du bassin.
  • La perte de gras peut diminuer la surcharge au niveau des vertèbres et votre centre de masse sera moins déplacé vers l’avant, mettant ainsi moins de tension au niveau des muscles du dos.
  • Stabilisation du tronc avec des exercices bien précis. Il ne s’agit pas simplement de faire des redressements assis («sit up»).

 

Comment faire ?

  • Exercices de mobilité
  • Exercices d’étirements. Il ne s’agit pas de faire n’importe quel étirement, mais d’être bien spécifique à votre posture et votre cas. De plus, il faut que l’étirement soit bien exécuté, sinon il peut amener plus de douleur.
  • Exercices de renforcement. Encore une fois, il s’agit de faire les bons mouvements pour votre situation particulière et de bien exécuter les mouvements.
  • Perte de gras
  • Gestion de stress
  • Être actif physiquement
  • Bien s’hydrater

La méthode la plus efficace reste tout de même de consulter un kinésiologue ou un kinésiologue-kinésithérapeute qui fera une évaluation approfondie de votre situation, incluant une évaluation de votre posture et de votre mobilité.

 

Références :

  • Murphy KA, Spence ST, McIntosh CN, Connor Gorber SK for the Population Health Impact of Disease in Canada (PHI). Health State Descriptions for Canadians: Musculoskeletal Diseases. Statistics Canada, catalogue no. 82-619- MIE2006003. Ottawa : Statistics Canada, 2006.
  • Ramage-Morin, PL, Gilmour H. Chronic pain at ages 12 to 44, Health matters. Statistics Canada, Catalogue no. 82-003-XPE • Health Reports, Vol. 21, no. 4, December 2010.
  • Pérez CE. Travailleurs et maux de dos chroniques. Statistique Canada, Rapports sur la santé, vol. 12, no 1, no 82-003 au catalogue.
  • Briggs, MS. Relations of C-reactive protein and obesity to the prevalence and the odds of reporting low back pain. Arch Phys Med Rehabil. 2013 Apr; 94(4):745-52. doi: 10.1016/j.apmr.2012.11.026. Epub 2012 Nov 24.
  • Ibrahimi-Kaçuri, D. Murtezani, A. Low Back Pain and Obesity. Med Arh. 2015 Apr; 69(2): 114-116.
  • Sandler, R.D. Are flexibility and muscle-strengthening activities associated
  • with a higher risk of developing low back pain? J Sci Med Sport. 2014 July ; 17(4): 361–365. doi:10.1016/j.jsams.2013.07.016.

Tout savoir sur l’eau

Article écrit par
Jérémie Béland, B.Sc., D.E.S.S.

L’eau est un macronutriment, essentiel à consommer en grande quantité chaque jour. Règle générale, vous devriez vous situer entre 2 litres et 3 litres d’eau par jour. Vous avez sûrement déjà entendu cela quelque part… mais pourquoi?

Chez une femme, 45-50% de son poids est de l’eau1. Chez l’homme, puisqu’il contient généralement plus de masse musculaire, 50-60% de son poids est de l’eau1. La plupart des réactions dans le corps ont besoin d’eau pour se produire. Si vous n’êtes pas bien hydraté, vous ressentirez peut-être :

  • Soif
  • Fatigue
  • Crampe musculaire
  • Urine foncée
  • Constipation (Revisitez nos articles sur la constipation : Partie 01 & Partie 02)

Certaines personnes ont toutefois de la difficulté à bien s’hydrater et ressentent la soif même après avoir bu beaucoup d’eau. Dans ces cas, il est important de prendre en considération la nutrition, les nutriments que les aliments nous apportent et l’ajout possible de supplément. Il faut un bon équilibre entre l’eau à l’intérieur et à l’extérieur de la cellule. À l’extérieur d’une cellule, nous retrouverons principalement du chlorure de sodium, alors que l’intérieur d’une cellule contient potassium et du phosphate. Il faut donc bien équilibrer ces électrolytes pour avoir un bon pourcentage d’eau intracellulaire par rapport à l’eau extracellulaire.

Dans les cas suivants, une hydratation optimale est primordiale5 :

Voici les principales fonctions de l’eau dans votre corps. Lorsque vous êtes bien hydraté, ces processus se font de façon optimale et cela aidera au maintien d’une santé optimale :

  • Lubrifiant pour les articulations.
  • Production de salive
  • Aide à réguler la température du corps par la transpiration
  • Aide à la motilité du transit intestinal

 

Les reins ont un rôle clé dans la régulation de l’équilibre hydrique du corps. Ils peuvent retenir l’eau si le corps est déshydraté légèrement, ce qui provoque une demande accrue pour les reins. Il est donc important de boire suffisamment d’eau afin de protéger cet organe vital.7

 

L’hydratation chez les personnes âgées

La sensation de soif chez les personnes âgées n’est pas aussi bien ressentie que chez les personnes plus jeunes. Lorsqu’ils n’ont pas assez d’eau, les personnes âgées ressentent moins la soif et boivent aussi moins d’eau que les jeunes. Comme les personnes âgées ont une réserve d’eau plus basse, il serait intéressant pour eux de prendre l’habitude de boire régulièrement, même lorsqu’ils n’ont pas soif. Il peut également être avantageux d’augmenter modérément la consommation de sodium lorsqu’ils suent.

L’eau et l’activité physique

Chez une personne qui fait de l’activité physique pendant une longue période et/ou qui sue énormément, il est intéressant d’ajouter des électrolytes dans son eau comme une pincée de sel, du magnésium, du potassium, du phosphate. Cela peut être le cas surtout l’été, lorsque vous bougez à l’extérieur et qu’il fait très chaud.

Pour ce qui est de la performance, une déshydratation d’aussi peu que 2% peut entraîner une baisse de la performance physique chez les athlètes, selon le type d’effort et de la durée exigée.

 

L’hydratation et la cognition

Une déshydratation légère à modérée peut diminuer la performance de certaines tâches comme la mémoire à court terme, les habilités arithmétiques, le contrôle visuel-moteur et les tâches psychomotrices. Cela est donc être super important pour tous les jeunes qui vont à l’école, particulièrement si vous avez de la difficulté à vous concentrer. Il est aussi très avantageux pour les adultes qui veulent augmenter leur productivité au travail.

 

L’hydratation et la perte de gras

La consommation d’eau à l’intérieur de 30 minutes avant un repas peut aider à augmenter la perte de poids en contrôlant possiblement la sensation de faim lors des repas.9 Dans l’étude (référence #09), une consommation d’eau de 500 ml à l’intérieur de 30 minutes avant un repas à aider les participants à perdre davantage de gras que les participants qui n’avait pas d’instructions précises sur leur consommation d’eau.

 

Pour consulter un spécialiste afin de mieux vous conseiller, contactez-nous.

 

Références

  1. http://www.precisionnutrition.com/all-about-dehydration
  2. http://drhyman.com/blog/2013/04/19/were-not-going-to-take-it-anymore/
  3. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/7965369
  4. http://www.jle.com/fr/revues/mrh/e-docs/intracellular_magnesium_and_insulin_resistance__263229/article.phtml?tab=texte
  5. Batmanghelidj, F., Your body’s many cries for water – You’re not sick; You’re thirsty don’t treat thirst with medications. 3rd edition.
  6. https://www.nlm.nih.gov/medlineplus/ency/article/002471.htm
  7. Popkin, B., E. D’Ancy, K., H. Rosenberg, I., Water, Hydration and Health. Nutr Rev. 2010 August ; 68(8): 439–458. doi:10.1111/j.1753-4887.2010.00304.x.
  8. Water Consumption Increases Weight Loss During a
  9. Dennis, E., Laura Dengo, A., L. Comber, D. & al. Hypocaloric Diet Intervention in Middle-aged and Older adults. Obesity (Silver Spring). 2010 February ; 18(2): 300–307. doi:10.1038/oby.2009.235.