Récupérer comme un athlète est néfaste pour votre perte de poids

Écrit parJérémie Béland_Kinésiologue_kinésithérapeute_naturothérapeute_Spécialiste Santé

Jérémie Béland B.Sc. D.E.S.S.

 

Les sucres

Les glucides sont une grande famille qui comprend : sucre, fibres et amidon.

Ils sont classés selon leur index glycémique ou leur charge glycémique.

Lors de l’entraînement, vous utilisez une forme de sucre logé dans les muscles pour produire de l’énergie qui s’appelle : glycogène musculaire.

La récupération d’un athlète

Pour récupérer rapidement le glycogène dans ses muscles pour performer à son meilleur lors de son prochain entraînement, un athlète doit consommer des sucres rapides afin de refaire ses réserves de ce qu’il a dépensé à l’entraînement.

Généralement, les entraînements suivants ne sont pas 2 jours plus tard, sinon le corps a beaucoup de temps pour refaire ses réserves et ce n’est plus nécessaire d’utiliser des sucres rapides.

Un volume d’entraînement élevé nécessite une récupération différente d’un volume d’entraînement faible. De plus l’objectif fera varier la source nutritionnelle pour la récupération. Dans le cas d’une performance sportive, généralement, des glucides seront favorables et ceux à indices glycémiques élevées (sucres rapides) permettront de récupérer plus rapidement et d’améliorer ses performances.

La récupération de Jacques et Marie-Ève

Jacques et Marie-Ève, quant à eux, s’entraînent seulement 3 fois par semaine de 60 minutes à intensité modérée. Ils ont un travail peu actif et ils prennent une marche de 30 minutes 2 fois par semaine.

Ces derniers n’ont pas besoin de récupérer le sucre dans leur muscle rapidement. Pour perdre leur surplus de poids, il sera plus avantageux pour eux de laisser leur corps travailler pour remplacer la partie de glycogène musculaire dépensé à l’entraînement.

Manger un repas normal, avec une petite portion de glucides à charge glycémique faible à moyenne sera plus bénéfique pour eux, surtout s’ils ont un surplus de gras. Donc si votre but est de perdre du gras, le lait au chocolat n’est définitivement pas votre ami comme boisson de récupération post-entraînement!

L’Alzheimer, le diabète de type 3

Jérémie Béland_Kinésiologue_kinésithérapeute_naturothérapeute_Spécialiste Santé

 

Article écrit par

Jérémie Béland, B.Sc. DESS FLT PN
Kinésiologue, Kinésithérapeute, Naturothérapeute, Posturologue, Auriculothérapeute

 

Selon Statistique Canada (2015), le top 10 des causes des décès sont les suivantes :

  1. Tumeurs malignes (cancer) (29,2%)
  2. Maladies du cœur (19,5%)
  3. Maladies cérébrovasculaires (accident vasculaire cérébral) (5,2%)
  4. Maladies chroniques des voies respiratoires inférieures (4,8%)
  5. Accidents (blessures involontaires) (4,5%)
  6. Diabète sucré (diabète) (2,7%)
  7. Maladie d’Alzheimer (2,5%)
  8. Grippe et pneumopathie (2,9%)
  9. Lésions auto-infligées (suicide) (1,7%)
  10. Néphrite, syndrome néphrotique et néphropathie (maladie du rein) (1,2%)

Parmi le top 10, on y retrouve beaucoup de problématiques qu’on peut associer au sucre, entre autre, l’Alzheimer.

Diabète de type 3

La mauvaise gestion des sucres raffinées, de l’insuline et de l’obésité crée des ravages au niveaux de la santé en général, mais aussi au niveau du cerveau.

” Sugar Is Now More Dangerous Than Gunpowder. ” – Yuval Noah Harari

Optimiser sa mémoire

Si vous éprouvez des difficultés avec votre mémoire, débutez avec ces habitudes :

  1. Éliminez les sucres raffinés.
  2. Mangez des bons gras.
  3. Gérer votre stress.
  4. Faites de l’activité physique.
  5. Dormez minimum 8h par nuit.

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.

Un de nos spécialiste pourra vous guider dans l’accomplissement de vos objectifs :

  • Perte de poids / Perte de gras
  • Gain de masse musculaire / Hypertrophie
  • Optimiser votre santé générale
  • Bouger sans douleurs (thérapie des blessures)
  • Rester en forme / Tonifier

ÉvaluationEntraînementNutritionSaines habitudes de viePosture et traitement

 

Références

  1. High-sugar diets, type 2 diabetes and Alzheimer’s disease. PMID: 23657152
  2. Alterations in Glucose Metabolism in Alzheimer’s Disease. PMID: 27306508
  3. Emerging links between type 2 diabetes and Alzheimer’s disease. PMCID: PMC4458503
  4. Metabolic relationship between diabetes and Alzheimer’s Disease affected by Cyclo(His-Pro) plus zinc treatment. PMCID: PMC5219633
  5. Alzheimer’s Disease Is Type 3 Diabetes–Evidence Reviewed. PMCID: PMC2769828
  6. http://drhyman.com/blog/2016/02/12/why-alzheimers-is-now-considered-type-3-diabetes/

Faire grimper le mercure n’est pas toujours une bonne idée

Article écrit par

Jérémie Béland_Kinésiologue_kinésithérapeute_naturothérapeute_Spécialiste Santé

Jérémie Béland, B.Sc. DESS FLT PN
Kinésiologue, Kinésithérapeute, Naturothérapeute, Posturologue, Auriculothérapeute
Spécialiste en thérapie des blessures et des douleurs

Qu’est-ce que le mercure?

Le mercure est un élément chimique que l’on retrouve dans l’air, l’eau et le sol. Il peut également se retrouver dans certains aliments.

Il est considéré comme étant dans le top 10 des préoccupations majeures pour la santé publique.

Les impacts négatifs du mercure

Chez les bébés

Des bas niveaux de mercure peuvent être associés avec des problèmes du développement d’un bébé dans l’utérus. Il pourrait affecter le développement du cerveau du bébé et de son système nerveux.

Chez les enfants

Il pourrait en résulter des problématiques chez ces enfants qui auraient été exposés à du mercure in utero :

  • Problème cognitif
  • Problème de mémoire
  • Problème d’attention
  • Problème de langage
  • Problème de contrôle moteur fin
  • Problème d’habiletés spatiales visuelles

Dans les populations où la pêche est très présente, certains enfants (1,5 à 17 / 1000) démontrent des légers retards mentaux dû au mercure. Cela inclut entre autre le Canada.

Adultes

Pour tous, le mercure peut avoir des effets toxiques sur :

  • Le système nerveux
  • Le système digestif
  • Le système immunitaire
  • Les poumons
  • Les reins
  • La peau
  • Les yeux
  • Insomnie
  • Maux de tête
  • Perte de mémoire

Comment réduire son exposition au mercure

Malheureusement, la cuisson n’élimine pas le mercure dans les poisons.1

Brûler du charbon pour de la chaleur est la source majeure de production de mercure. Alors si vous vous trouver près d’usine, faites attention et faites vos vérifications.

Il y a beaucoup d’exposition au mercure dans les mines d’or.

Faites attention, entre autres, à certains :

  • Produits pharmaceutiques
  • Produits cosmétiques
  • Plombage / Amalgame dentaire

Limitez votre consommation de poisson à 150g par jour maximum.

Quoi faire pour diminuer le mercure dans son corps?

Si vous suspectez quelque chose, il est toujours important d’aller consulter votre médecin à ce propos.

Ce que vous pouvez faire de votre côté :

  • Assurez-vous de ne pas être constipé.
  • Éliminez les aliments qui augmentent votre inflammation.
  • « Réparer » votre intestin.
  • Optimiser vos nutriments.
  • Améliorer les fonctions de votre foie.
  • Buvez beaucoup d’eau + Manger des fibres.
  • Prenez des saunas régulièrement (et boire de l’eau).
  • Ajouter des nutriments spécifiques / suppléments pour aider à optimiser votre corps.
    1. Consulter un professionnel de la santé pour bien vous encadrer.

Références

  1. http://www.who.int/phe/news/Mercury-flyer.pdf
  2. http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs361/en/
  3. https://www.canada.ca/en/health-canada/services/food-nutrition/reports-publications/human-health-risk-assessment-mercury-fish-health-benefits-fish-consumption.html#4.4
  4. http://drhyman.com/blog/2010/05/19/how-to-rid-your-body-of-mercury-and-other-heavy-metals-a-3-step-plan-to-recover-your-health/

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.

Un de nos spécialiste pourra vous guider dans l’accomplissement de vos objectifs :

  • Perte de poids / Perte de gras
  • Gain de masse musculaire / Hypertrophie
  • Optimiser votre santé générale
  • Bouger sans douleurs (thérapie des blessures)
  • Rester en forme / Tonifier

ÉvaluationEntraînementNutritionSaines habitudes de viePosture et traitement

 Top 5 de nos articles de l’année 2017

 

Écrit paralexandre labelle_posturologue_nutrition_auriculothérapie

Alexandre Labelle

 

2018 est déjà entamé depuis près de 3 semaines et nous avons déjà commencé à produire de nouveaux articles, vidéos et contenus divers sur l’entraînement, la nutrition, la thérapie et la santé en général. En l’honneur de cette nouvelle année qui commence, je voulais prendre le temps de vous partager mes 5 articles préférés qui ont marqué 2017.

Quelle belle année ce fût! On a couvert plusieurs sujets comme la perte de poids, le stress, la posture, la mâchoire, la cellulite, les commotions cérébrale, le ganoderma, le lait doré, les menstruations, le cancer et beaucoup, beaucoup plus. Je voulais être certain que vous n’ayez pas manqué nos points marquants de l’année, alors je les ai tous répertoriés ici. J’espère que vous avez aimé le contenu et si vous avez des questions n’hésitez pas à nous écrire!

1.    5 étapes pour un cycle menstruel sans douleur

Si vous avez beaucoup de douleur lors de vos menstruations ou que vous avez plusieurs symptômes désagréables, vous ne voulez pas manquer cet article! Il y a sûrement un truc dans cette liste qui pourra vous aider. Pour en savoir plus, cliquez sur le lien ci-haut.

2.    Stress à plat, ventre plat : 9 méthodes pratiques

Avec tous les stress que nous vivons de nos jours, il peut en résulter une prise de poids ainsi que d’autres problèmes de santé. Prenez le temps d’apprendre et de pratiquer une de ces 9 méthodes saura définitivement vous permettre de diminuer la charge du stress sur vous et vous aider à perte du gras et améliorer votre santé.

3.    Le Ganoderma, roi des herbes et superaliment santé

Champignon aux nombreuses vertus, superaliment numéro un au monde, découvrez dans cet article pourquoi vous devriez probablement commencer à consommer du ganoderma (reishi).

4.    Le modèle de l’assiette parfaite

L’alimentation n’a pas besoin de toujours être compliquée. Comme des centaines de clients, découvrez dans cet article le modèle de l’assiette parfaite de Spécialiste Santé qui aide à avoir un poids sain et une meilleure santé!

5.    Pourquoi mâcher de la gomme peut être la cause de vos douleurs

Mâcher de la gomme est une habitude commune et banale pour plusieurs, pourtant elle peut avoir des répercussions énormes sur votre posture et vos douleurs. Découvrez-le en cliquant sur le lien plus haut.

 

BONUS

10 choses qui bloquent la perte de poids

Bien que l’alimentation et l’activité physique soit 2 facteurs très important dans une perte de poids, il peut arriver qu’on n’y arrive pas ou qu’on atteigne un plateau. Lisez dans cet article des choses pas nécessairement communes qui peuvent empêcher la perte de gras.

 

En vous souhaitant tous santé et bonheur!

Famille et mode de vie santé

Article écrit par

Jérémie Béland_Kinésiologue_kinésithérapeute_naturothérapeute_Spécialiste Santé
Jérémie Béland, B.Sc. DESS FLT PN
Kinésiologue, Kinésithérapeute, Naturothérapeute
Spécialiste en thérapie des blessures et des douleurs

 

Il peut être difficile d’intégrer un mode de vie santé au sein de l’unité familiale. C’est pourquoi on vous propose quelques trucs pour vous aider à intégrer votre famille à vos changements d’habitudes de vie.

Définissez vos objectifs

Lisez l’article suivant élaborer davantage la fixation de vos objectifs :
Comment atteindre mes objectifs pour la nouvelle année?

Ici, je vous dirai seulement de :

  • Trouvez des objectifs réalistes
  • Trouvez des objectifs qui cadrent
    • Avec vous
    • Avec la famille

Intégrer votre famille dans l’aventure

État d’esprit

Idéalement, établissez des valeurs familiales, si elle cadre bien, avec vos objectifs. Par exemple, si le but est d’avoir une belle silhouette et d’être en santé, établissez des valeurs familiales autour de cela.

Achetez peu d’aliments indésirables (ex. : chips, gâteau, biscuits, etc.)

Assurez-vous d’avoir le support de votre famille plutôt que leur moquerie.

Alimentation

Intégrez votre conjoint(e) et vos enfants au travers de vos changements alimentaires qui seront sains pour toute la famille (ex. : diminuer le sucre et augmenter les légumes).

Enseignez à vos enfants de bonnes habitudes alimentaires. Il est même possible d’engager un professionnel qualifié en nutrition afin de faire un atelier éducatif en famille pour en apprendre plus sur le sujet.

Amenez votre famille à l’épicerie avec-vous et montrez-leur comment lire une étiquette et comment choisir des bons aliments. Vous pouvez même planifier avec eux d’avance le menu de la semaine, faire la liste d’épicerie, faire l’épicerie, puis faire la cuisine tous ensemble. Ce seront ainsi des activités ludiques et ça fera en sorte que ce ne sera pas une corvée pour eux en grandissant.

Activité physique

Instaurer un mode de vie actif dans votre famille.

Exemple :

  • Si vos enfants se comportent bien à l’école ou s’ils font le ménage de leur chambre, ils auront droit de faire une activité sportive avec vous à la fin de la semaine (ex. : faire une heure d’escalade intérieur, louer un terrain de badminton pour 1h, aller jouer au soccer avec eux, etc.)
  • Assurez-vous que vos enfants bougent suffisamment à chaque jour.
  • Faites un tableau d’une semaine avec chaque membre de la famille et cocher lorsque vous avez complété 30 minutes d’activité physique durant votre journée (course, marche, entraînement au gym, hockey, etc.).
  • Installez un mini gym dans une des pièces de votre maison où vous pourrez faire des entraînements seul ou en famille.

Gérer l’horaire

Assurez-vous que les habitudes que vous désirez prendre pour atteindre vos objectifs s’intègrent bien dans votre horaire chargée.

Serez-vous en mesure de maintenir vos habitudes lors de journées plus chargées?

Si ce n’est pas possible, il est temps de réviser vos objectifs, où vos moyens pour y parvenir.